Proposer un article

La série Bates Motel prend fin : retour sur 5 saisons de frissons

Écrit par le 11/06/2017 et modifié le 2/06/2017 - Séries télé - 0 commentaire

Le Bates Motel vient officiellement de fermer ses portes. Après 5 ans de bons et loyaux services, on connaît désormais le sort réservé au réceptionniste Norman Bates. Récap’ d’une série qui a su passionner les téléspectateurs…

 

 

Bienvenue au Bates Motel

En 2013 arrivaient sur nos écrans Norma et Norman Bates, mère et fils à la relation fusionnelle presque incestueuse, dont l’amour était entouré de toutes sortes de morts inexpliquées et inexplicables. Après la mort du mari de Norma celle-ci décide de déménager à White Pine Bay et d’acheter un motel et un immense manoir. Décidée à repartir de zéro avec son fils et à oublier les drames de son passé, la mère de famille ne sait pas encore qu’en faisant cela elle scelle son destin.

Inspirée du film Psychose d’Alfred Hitchcock, les 4 1ères saisons nous ont montré l’amour q’une mère pouvait porter à son fils et les sacrifices qu’elle était prête à faire pour le protéger de tout, et surtout de lui-même. Car Norman Bates, 17 ans, interprété par l’excellent Freddie Hightmore, sous ses airs innocents cache une sombre maladie mentale qui le pousse au meurtre à de multiples reprises. Un dédoublement de personnalité dont le jeune homme ne semble pas être conscient, mais qui prend de plus en plus d’ampleur au fil des saisons, dévastant sa mère Norma qui tente, malgré tout, de cacher aux yeux du monde le côté sombre de son fils. Avec des personnages secondaires qui rentrent dans leurs vies, la relation de Norma et Norman est souvent mise à rude épreuve, et gare à ceux qui se mettraient en travers du chemin de cet amour qui ne connait aucune limite.

Si les 4 1ères saisons de Bates Motel sont inspirées du film d’Hitchcock, elles en sont restées par certains côtés assez éloignées et ont su raconter leur propre histoire avec leurs propres personnages.

Une saison 5 épique

La saison 5, quant à elle, s’est beaucoup plus calquée sur l’histoire originale de Psychose , tout en la traitant de manière nouvelle. Les personnages du film font enfin leur apparition, et le pitch de départ du film est reconstruit dans la série de manière – plus ou moins – fidèle.

La maladie mentale est donc le sujet central de la série, et cette ultime saison la traite d’une manière complète et assez effrayante. Le dédoublement de personnalité de Norman ne se fait plus seulement lors d’épisodes isolés, mais est devenu quotidien. Le trouble dont souffre le jeune homme est si bien traité à l’écran que le spectateur en arrive parfois à douter de ce qu’il voit : Norman croit tellement à une réalité qui n’existe pas que le téléspectateur pense parfois qu’il est, finalement, peut-être sain d’esprit et que la série nous a manipulés.

On est confronté à un sujet dur et très peu traité dans les séries télévisées. La série a donc le mérite de mettre le sujet des maladies mentales sur le devant de la scène – en plus de nous faire peur et nous distraire ! Bien que Norman soit un tueur en série, on ne peut que ressentir de la compassion pour ce garçon coincé dans sa propre tête et qui lutte avec un 2ème lui maléfiqu. Pire, ce 2ème lui prend la forme de sa mère, ce qui lui confère tout le pouvoir et toute l’autorité sur Norman. Aveuglé par l’amour qu’il porte à sa mère Norman ne réalise pas que ses visions d’elle ne sont pas réelles.

Entre désespoir et lueurs de bonheur, cette dernière saison a réussi son pari, celui de finir une série haletante de la meilleure manière qui soit. Avec un suspens toujours au rendez-vous et des personnages secondaires qui font la beauté de la série, on ne peut qu’être convaincu par ce drame télévisuel.

Alors pour celles (et ceux) qui n’auraient pas encore fait de réservation au Bates Motel, voici la bande annonce de la 1ère saison. Rappelons que Bates Motel était diffusée sur A&E aux États-Unis et sur 13ème Rue en France. Et pour les abonnés, les 3 1ères saisons de la série sont disponibles sur Netflix.
 

Laisser un commentaire