Proposer un article

Le coiffeur qui fait peur

Écrit par le 21/07/2014 et modifié le 29/07/2014 - Beauté - 0 commentaire

Je suis sûre que je ne suis pas la seule – enfin j’espère – à éprouver une certaine appréhension à l’idée de me rendre chez le coiffeur.

boucle d'or-web

Quand je dis « une certaine appréhension », je veux bien sûr dire « une trouille de tous les diables  à la limite de préférer remplacer par un rendez-vous chez le dentiste ». C’est vous dire. Le coiffeur n’est pas mon ami. Ça n’a rien de personnel, j’en connais même des sympa. Mais pas dans leur salon de coiffure, là, je ne me contrôle plus, et j’ai juste envie de m’enfuir, de hurler, voire de me battre. Je veux dire physiquement. C’est une sorte de phobie.

Tout à commencé, à mon avis, quand j’étais petite et qu’il a fallu me faire couper les cheveux (qui étaient longs!) pour cause d’invasion de poux à l’école et d’épouillage de cheveux longs pas évident du tout. Et de regarder mes jolis cheveux coupés à l’insu de mon plein gré, gisant par terre sous les coups de ciseaux sans pitié du coiffeur. Ou de la coiffeuse, j’ai oublié. Du moins, j’espère, que c’est à ce moment là que tout a commencé, sinon ça signifie que je suis juste folle-dingo.

Je suppose que j’aurais pu – ou que je devrais? – plutôt avoir la phobie des poux? Des sales mioches qui les ont refilé à toute l’école? Des ciseaux? (Ça ne doit pas être pratique la phobie des ciseaux soit dit en passant.) Mais ce ne sont pas eux qui ont osé s’en pendre à mes jolis cheveux longs de fille qui aime les cheveux longs, c’est le COIFFEUR!

Aujourd’hui, mes cheveux ont repoussé (oui, 30 ans après, quand même), et ils se rendent chez le coiffeur, en tremblotant de toutes leurs fibres capillaires.

Voilà que, un beau jour, je me mets à NE PAS détester ma nouvelle coiffeuse bio! Elle a été prévenue de mon désamour pour les visites chez le coiffeur, ne me crame pas le cuir chevelu en me lavant les cheveux, ne m’arrache pas les cheveux en les démêlant, et ne me laisse pas 10 cm sur le caillou quand je lui demande de n’enlever pas plus de 10 cm de longueur! (Oui, les coiffeurs aiment COUPER, quoi que tu leur dises, dès qu’ils voient des cheveux longs, ils veulent les COUPER!)

Puis, un beau jour, la coiffeuse change de salon de coiffure. Sans me prévenir??!! Et est remplacée par COIFFURATOR : une coiffeuse masquée sous des apparences de jeune femme propre sur elle, qui te secoue la tête comme pour en faire tomber quoi d’abord?, te brûle avec son eau de rinçage, choisis de te démêler les cheveux en même temps qu’elle te les arrache sauvagement (plus rapide pour le démêlage?), et te les coupe. Ou pas. En fait je n’avais pas de coupe de cheveux en arrivant. Ni en repartant.

Depuis ce triste passage chez le coiffeur, forcément, avant mon prochain rendez-vous, je réfléchis! Je vais commencer par 1° changer de salon de coiffure 2° réfléchir encore un peu.

J’avais déjà peur d’aller chez le coiffeur, mais là, ça n’aide pas! Du coup, je m’occupe moi-même (bien) de mes cheveux : je les lave, les coiffe, ne leur donne que des produits bios, mange bien pour qu’ils soient jolis, fais même parfois quelques (timides) tentatives de coiffure (oui, parce qu’en plus je ne suis pas super douée pour les coiffures). Et je me dis que je vais bientôt aller chez le coiffeur…

Si, parmi vous, certaines lectrices ont, elles aussi, peur d’aller chez le coiffeur, je vous propose de nous raconter vos mésaventures en commentaire de cet article, moi, d’avoir partagé ça avec vous, ça va un petit peu mieux en fait.

Illustration : Élodie Garcia
www.eli-book.fr

Laisser un commentaire