Proposer un article

Le soleil et la mort – Élise Fontenaille

Écrit par le 9/12/2011 et modifié le 12/12/2011 - Cultivée, Livres - 0 commentaire

Depuis le décès d’Anton, son grand-père, Ulysse doit vivre avec son père, presque un inconnu, et sa belle-mère. Les relations sont tendues, la communication inexistante, et lorsque Laetitia écrase Mao, le chat d’Ulysse, c’est le détonateur. Seul dans sa chambre, coupé du monde, Ulysse se refugie sur la Toile, et découvre “Le soleil et la mort”, où l’étrange Vlad promet aux utilisateurs de son site d’organiser leur suicide, sans douleur, et dans des conditions idéales. Avec Kim, Océane et Marco, ils vont planifier leur “départ” ; si leurs motivations sont différentes, ils ont en commun de ne pas trouver d’issue à leurs problèmes. Le jour J, ils partent sur l’île bretonne où vivait Anton, pour s’isoler, s’immerger dans un environnement sauvage, avant le grand saut. Mais rien ne se passera comme prévu…

Elise Fontenaille, romancière, est l’auteur chez Grasset de La gommeuse (1997), Le palais de la femme (1999), L’enfant rouge (2002), L’aérostat (2008), Les disparues de Vancouver et de L’homme qui haïssait les femmes (2011).

La fascination pour le suicide n’est pas nouvelle chez les ados. Beaucoup songent à mourir à un moment ou à un autre. C’est là qu’Élise Fontenaille pose les bases de son récit et va farfouiller dans l’esprit d’Ulysse, qui ne songe plus qu’à une chose : se tuer, en finir enfin avec ses problèmes. Jusqu’au bout, on se demande si Ulysse et ses camarades vont mettre leur plan à exécution, et c’est à la fois lourd, noir et pesant… On aime parce que cela peut prévenir, guérir ou au moins lancer le débat avec les ados.

Grasset Jeunesse, 98 pages, 8 € (roman jeunesse)

Laisser un commentaire