Proposer un article

L’Enfant du lac – Kate Morton

Écrit par le 13/10/2017 et modifié le 23/10/2017 - Livres - 0 commentaire

Cornouailles, 1933. Lors d’une fête organisée chez les Edevane le petit Théo, âgé de 11 mois, disparaît. 2003, Sadie Sparrow, inspectrice en vacances, décide de percer le mystère qui entoure cette disparition et les secrets que renferme la maison du lac…

 

Résumé

Cornouailles, 1933. Lors d’une fête organisée chez les Edevane le petit Théo, âgé de 11 mois, disparaît. L’enquête ne permet pas de déterminer ce qu’il lui est arrivé ni où il se trouve. 70 ans plus tard, Sadie Sparrow, inspectrice, est en vacances dans la région et décide de se lancer das une enquête afin de percer le mystère qui entoure cette disparition et les secrets que renferme la maison du lac…

L’Enfant du lac
Kate Morton
Éditions Pocket
Paru le 4 mai 2017
744 pages
8,50€

Auteur

Kate Morton est une auteur australienne, titulaire d’une maîtrise de littérature victorienne et férue de gothique.

Bibliographie :

Les Brumes de Riverton, 2007
Le Jardin des secrets, 2009
Les Heures lointaines, 2011
La Scène des souvenirs, 2013
L’Enfant du lac, 2016

Notre avis

Le thème, l’époque m’ont tout de suite donné envie de lire ce roman…

Mais j’ai rapidement été déçue par ce livre !

Je n’aime pas du tout – et ce fut le cas dès les 1ères pages – les 2 personnages féminins Alice Edevane en 1933 et Sadie Sparrow en 2003. Elles sont exaspérantes, pas mal stéréotypées, ennuyeuses.

Le récit est très descriptif. Si certains passages participent de l’ambiance du roman, d’autres sont juste ennuyeux, et inutiles, à mon sens. Le lecteur se perd dans des détails soporifiques… Et pense à autre chose…

Je n’ai pas non plus aimé l’écriture du roman. L’auteure a, dès les 1ères pages aussi, la manie d’annoncer quelque chose au lecteur avant de le perdre dans des détails sans intérêt et avant, bien plus tard dans le récit, de dévoiler enfin ce qu’est cette fameuse chose tout juste annoncée au début. Par exemple : Sadie reçoit une lettre bouleversante… Annonce suivie de pléthore de détails sur la façon dont elle a été bouleversée (inattentive à son travail, etc.)… Pendant des pages et des pages. Le lecteur s’ennuie, n’est pas du tout bouleversé avec Sadie (puisqu’on ne sait pas ce qui est bouleversant), n’éprouve donc aucune empathie pour elle (ignorant de quoi il retourne)… Et se remet à penser à autre chose… Plutôt que créer du suspens, cette écriture m’a perdue totalement !

Dès qu’il se passe quelque chose d’intéressant dans le récit, l’auteure évite de nous en parler trop pour nous amener dans ses digressions qu’elle semble affectionner et qui m’ont agacée. Frustrant !

L’intrigue elle-même tourne autour d’histoires de famille, on aime, mais il faut tout de même passer outre l’exaspération que peuvent inspirer les personnages, le style et la lenteur, ce n’est pas évident !

Laisser un commentaire