Proposer un article

Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles – Lewis Carroll

Écrit par le 28/06/2019 et modifié le 28/06/2019 - Livres - 0 commentaire

Alice est assise à côté de sa sœur, qui lit un livre, s’ennuie et s’assoupit. Un lapin blanc préoccupé par le fait qu’il pourrait être en retard court dans tous les sens. Alice le suit et se retrouve dans un monde extraordinaire, le « pays des merveilles »…

 
Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles

Résumé

Alice est assise à côté de sa sœur, qui lit un livre, s’ennuie et s’assoupit. Un lapin blanc préoccupé par le fait qu’il pourrait être en retard court dans tous les sens. Alice le suit. Elle tombe dans un puits qui semble sans fin et se retrouve dans un monde extraordinaire, le « pays des merveilles », où tout est différent, parfois dangereux. Mais Alice se sort toujours des situations les plus compliquées. Et se réveille…

Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles
Lewis Carroll
Éditions Folio
Collection Folio + Collège
Paru le 14 mars 2019
224 pages
2,90€

Auteur

Lewis Carroll, de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, (Daresbury en Angleterre 1832 – Guildford en Angleterre 1898) est professeur de mathématiques, essayiste et romancier. Il a étudié à la Christ Church d’Oxford avant d’y devenir professeur de logique. Il a publié des livres de mathématiques et a publié, en 1865, Les Aventures d’Alice au pays des merveilles et la suite, De l’autre côté du miroir, en 1871.

Notre avis

Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles est très connu, mais je ne l’avais pas encore lu, je le confesse. Tout le monde connaît, bien sûr, l’histoire, les personnages…

Je n’ai pas du tout aimé ce livre. Ni l’écriture, qui se veut drôle ou ironique, et que j’ai trouvé bêtifiante, trop facile – même si le livre s’adresse d’abord aux enfants, l’écriture me semble trop simpliste.

J’ai trouvé l’histoire très anxiogène et Alice proprement insupportable (bien que ce soit une petite fille). Le monde merveilleux (au sens propre), imaginaire du Pays des Merveilles m’est apparu particulièrement glauque. Il n’y a pas de sens, pas de logique à ce monde. Il s’agit peut-être d’u rêve d’Alice, certes. Alice qui fait n’importe quoi, agit systématiquement en dépit du bon sens, ne réfléchit pas beaucoup à ce qu’elle fait, ce qui l’entoure. À l’époque de l’écriture du livre les enfants étaient vus comme dénués de bon sens, justement, et il faut donc replacer le récit dans son époque… Mais je suis une lectrice d’aujourd’hui et je ne suis pas du tout entrée dans l’histoire.

Le cahier à la fin du livre est intéressant. On y trouve des informations sur l’auteur, la perception du livre à son époque, le contexte historique et des exercices pour les jeunes lecteurs.

Pour celles qui n’aimeraient pas non plus Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles, vous pourrez tenter le comic inspiré de ce livre, Wonderland (Graph Zeppelin).

Laisser un commentaire