Proposer un article

Les Chroniques d’une maman Kangourou (Chapitre I)

Écrit par le 14/05/2012 et modifié le 19/07/2012 - Famille - 1 commentaire »


Chapitre I

On a décidé de faire un enfant

Ça y est nous avons pris notre décision. Nous allons faire un enfant !
Chez nous, les décisions sont toujours bien réfléchies, nous ne sommes pas des impulsifs mais plutôt le genre à se faire des plans sur une année, ou dix. Oui c’est vrai pour certains, on ne fait pas rêver, mais moi j’ai toujours été comme ça, j’aime me faire des plans à l’avance…et parfois ça marche…et parfois ça ne marche pas…

D’ailleurs, là ma grande peur c’était que cela ne marche pas ! En plus, on nous fait toujours flipper, nous, les femmes…  « Oui tu sais tu peux mettre des mois ou des années à faire un enfant ! Ça ne se fait pas comme ça ! Moi je connais un couple qui a attendu sept ans avant de réussir à faire un enfant. Et blablabla et blablabla ».  On a beau savoir que cela dépend de chaque couple, quand tu as pris la décision de sauter le pas et bien tu flippes ! Et si je n’y arrivais pas?!

C’est d’ailleurs un peu le problème quand tu es du genre à planifier…parce que forcément, si tu veux que ton enfant naisse en été, et bien tu comptes neuf mois avant certes… mais tu dois aussi compter les mois avant pour que la petite graine prenne ? Et là tu te demandes… est-ce que je serai plutôt du genre féconde, ou plutôt du genre un peu lente ? Pas simple, je vous dis ! C’est carrément l’angoisse des planificatrices !

Après toutes nos peurs dépassées et nos angoisses réduites, on s’y est mis. C’est là que tout devient très compliqué ! Oui parce que faire un enfant…ce n’est pas juste youplaboum, il faut faire des calculs !!
Je vous l’ai déjà dit, nous ne sommes pas des impulsifs ! Donc, je me suis mise à la découverte du système de fécondation de la femme…mes cours de collège étant bien loin, j’ai du me replonger dedans !
Alors on fouille sur internet pour comprendre ce cycle qui en plus est différent chez chaque femme ! Après avoir plus ou moins saisit le concept des 14 jours avant, des 5 jours pendant, des 25 à 31 jours autour (vous avez tout compris là non ?) et bien j’ai fait mes propres calculs. Je savais quand j’étais censé être en période d’ovulation…et pour être bien sur d’avoir toutes nos chances on a pris bien large et on s’est mis au travail.

Après, la grande angoisse c’est l’arrivée de nos ragnagnas (oui les menstruations, c’est ça !). A chaque petite douleur au ventre on va vérifier qu’elles n’arrivent pas ! Ah non, ce n’est pas ça, mais en même temps elles ne doivent arriver que dans deux semaines donc c’est normal ! Mais comme on a arrêté la pilule, je suis peut être déréglée ?
Que de questions existentielles…qui avant, ne nous avaient vraiment jamais intéressées ! Franchement j’étais bien loin de me pencher sur ma période d’ovulation…je n’y pensais jamais ! Je me suis dit que la nature avait été mal faîte. On devrait avoir un petit signe extérieur pour nous prévenir – ça y est tu ovules !- Je ne sais pas, nos yeux qui changeraient de couleur, une marque sous notre petit ongle droit, des choses simples…
Parfois, je me disais que j’aurai peut être du acheter ce bâton magique qui te dit exactement quand tu dois ovuler, ainsi on aurait été vraiment sur ! Aaah qu’est-ce qu’on n’invente pas pour faire arrêter de cogiter les femmes !

Évidemment, on devient aussi une bonne cliente des pharmacies. On y va au moins toutes les semaines : « un test de grossesse, s’il vous plait. ». Personnellement, je changeais un peu de pharmacie histoire qu’ils ne me prennent pas pour une mangeuse de tests « Mais Madame, vous êtes déjà venue la semaine dernière ? Vous savez ça peut mettre un peu de temps de faire une enfant… ».
Oui mais moi, je ne veux pas attendre, j’ai un planning à respecter !
Le premier mois, j’ai du au moins épuiser 6 tests…non mais aussi cela se vend par deux… Apparemment on essaie le matin aux premières urines et si ça ne marche pas, on peut toujours réessayer le lendemain…étrangement ils restaient toujours négatif…

Après dix jours de retard, là je commençais même à sentir des signes de grossesse…la fatigue, la nausée… Je faisais un test pour être bien sûre…négatif…

Au bout de deux semaines de retard, mes ragnagnas étaient arrivées, j’étais juste déréglée et les signes de grossesse, c’était plutôt le signe de leur arrivée. Je n’étais pas enceinte.

Un premier mois d’essai, en plus d’être déçue, je devais refaire mon planning…

Alice Malet

Quelque chose à ajouter ?

  1. Witchia - 15 mai 2012 à 7 h 11 min

    Je suis bien contente de ne pas être une ‘tout contrôle’.
    Bien sûr pour nous on a attendu d’avoir les moyens financiers et une situation assez stable (pas tant que ça). Ceci en poche c’est parti pour bébé, je n’ai rien fait de particulier à part arrêter la pilule. Trois mois plus tard, bébé était en route.
    Il n’y a pas besoin de se stresser, bien au contraire, la nature est bien faite. Bon bien sûr y a des cas où c’est plus compliqué, où bébé se fait attendre, mais là encore il y a des solutions.
    Et de toute façon le corps médical ne fera rien avant 6 mois d’essais, ce qui correspond à la période pour être considéré comme un couple non fécond.

    Maintenant bébé2 est prévu pour le 3 octobre 😉

Laisser un commentaire