Proposer un article

Les dauphins du Parc Astérix ne seront pas remis en liberté

Écrit par le 26/01/2021 et modifié le 26/01/2021 - Animaux - 0 commentaire - Lecture : 3 minutes

Les delphinariums (il en existe 3 en France : Marineland, Planète Sauvage et le Parc Astérix) vont devoir fermer. Cette mesure a été adoptée en automne 2020. Les animaux devront donc être transportés vers un autre lieu. Les dauphins du Parc Astérix ne seront, eux, pas remis en liberté.

 
Les dauphins du Parc Astérix ne seront pas remis en liberté

Des mesures pour un meilleur traitement des animaux non domestiques

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé en automne 2020 la fin progressive des delphinariums. Un arrêté avait été pris en ce sens en 2017 par Ségolène Royal, alors ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Mais cet arrêté avait été ensuite annulé en 2018 par le Conseil d’Etat.

Avec ces nouvelles mesures, les animaux des delphinariums devront donc être transportés vers d’autres lieux ou bien remis en liberté.

Débute aujourd’hui à l’Assemblée nationale l’examen de la proposition de loi visant à lutter contre la maltraitance animale – examen qui durera 3 jours.

Les animaux non domestiques sauvés de maltraitances ou du trafic, par exemple, sont envoyés vers des refuges ou sanctuaires. Le projet de loi visant à lutter contre la maltraitance animale contient des amendements qui définissent précisément ce qu’est un refuge et un sanctuaire pour animaux non-domestiques. L’association internationale maritime à but non lucratif de protection des écosystèmes marins et de la biodiversité Sea Shepherd appelle à une définition très claire de ces refuges et sanctuaires pour animaux non domestiques. Ces lieux ne doivent pas être des parcs zoologiques avec simplement une nouvelle appellation…

Quant aux animaux des élevages intensifs, le projet de loi n’en parle absolument pas.
 
Les dauphins du Parc Astérix ne seront pas remis en liberté

Vers la fermeture des delphinariums

Ainsi, les dauphins du Parc Astérix ne seront pas remis en liberté. Et c’est bien dommage ! En effet, le parc a récemment annoncé que les dauphins de son delphinarium seraient envoyés vers un autre delphinarium dans un pays étranger. Sans préciser le lieu exact.

Les dauphins captifs, parfois nés en captivité, sont pourtant tout à fait aptes à être remis en liberté dans l’océan. Des dizaines d’animaux ont ainsi déjà réussi cette adaptation, encadrée selon un protocole scientifique adapté et reconnu. L’idée reçue selon laquelle les dauphins captifs doivent le rester n’a donc pas (plus) lieu d’être. Ric O’Barry, l’ancien dresseur des dauphins de la série Flipper, a mené à bien des dizaines de libérations de dauphins dans leur milieu naturel. Et il a ouvert en juillet 2020 son premier centre de réhabilitation permanent à Bali. Il propose ses services à la France pour les dauphins captifs… Proposition pour l’instant sans réponse.

Lamya Essemlali, la présidente de Sea Shepherd France a déclaré : Le Parc Astérix vient d’anéantir les chances d’une vie meilleure pour les dauphins captifs qu’ils ont exploités commercialement pendant des années. Ils avaient l’opportunité unique de payer la dette morale qu’ils avaient envers ces animaux. Par ignorance, par paresse ou par indifférence, ils ont préféré leur rester éternellement redevables en les confiant à un delphinarium étranger plutôt qu’à un sanctuaire qui les attendait pourtant de pied ferme.
 
Les dauphins du Parc Astérix ne seront pas remis en liberté

Laisser un commentaire