Proposer un article

Les incontournables de Bali (Indonésie)

Écrit par le 25/05/2019 et modifié le 23/05/2019 - Voyages et Tourisme - 0 commentaire

Nous avons rencontré Alexis Encinas, co-fondateur de l’agence de voyage Serenji Travel et auteur de Bali, l’essentiel, qui nous embarque avec lui en l’Indonésie. Il nous fait découvrir la vie balinaise, la faune et flore, les villes et villages, temples et monuments, espaces naturels indonésiens… Les incontournables de Bali !

 
bali indonésie

Interview d’Alexis Encinas, expat à Bali

Chenda Chuon : Bonjour Alexis. Pouvez-vous vous présenter et me parler de votre expatriation en Indonésie en quelques lignes ?

Alexis Encinas : En 2013, l’agence de voyage Shanti Travel m’a proposé de me rendre à Bali pour ouvrir des bureaux et développer l’Indonésie comme nouvelle destination. J’y suis resté 6 ans. Les affaires m’ont permis de lier l’utile à l’agréable en explorant le pays pour le faire découvrir aux voyageurs. J’ai pu faire de merveilleuses rencontres et explorer des lieux encore préservés afin de proposer des voyages sur-mesure authentiques.

En 2017, les Éditions Nomades m’ont demandé si je souhaitais être l’auteur du guide de voyage qu’ils envisageaient de publier pour étoffer leur offre. J’ai rapidement dit oui et nous avons sorti Bali, l’essentiel en 2018.

Depuis quelques mois, je suis de retour en France afin de créer, avec mon associée Alice Torquet, ma propre agence pour l’organisation de voyages exclusifs et immersifs à la rencontre des peuples du bout du monde : Serenji Travel.
 

© Alexis Encinas (Munduk, île de Bali, Indonésie)

 
Chenda Chuon : Quels sont les temples et les sites incontournables en Indonésie, selon vous ?

Alexis Encinas : L’Indonésie est un vaste archipel aux centaines d’ethnies réparties sur des milliers d’îles. Il faut bien une vie pour explorer toutes ces merveilles ! Quelques sites sortent néanmoins du lot par leur facilité d’accès et les infrastructures pour l’accueil des visiteurs :

À Bali :

● le temple Pura Tanah Lot sur son rocher ;
● le temple Pura Luhur Uluwatu et son spectacle de danse Kecak au coucher du soleil ;
● le temple Pura Ulun Danu Bratan qui semble flotter sur les eaux du lac volcanique ;
● le temple Pura Luhur Lempuyang et sa vue sur le volcan Agung ;
● les rizières en terrasse de Belimbing ;
● le volcan Batur et son lac ;
● les plages du sud.

À Java :

● le temple de Borobudur au lever du soleil ;
● le temple de Prambanan et ses dieux hindous ;
● le Kraton, le Taman Sari et l’atmosphère paisible des petites ruelles de Yogyakarta ;
● le volcan Bromo crachant sa fumée opaque ;
● le volcan Kawah Ijen et sa soufrière.

À Sumatra :

● le parc national du Gunung Leuser et ses orangs-outans ;
● l’île de Samosir sur le lac Toba, plus grand lac volcanique au monde.

À Sulawesi :

● les Tongkonan, ces maisons typiques du pays Toraja.

À Flores :

● le parc national de Komodo, ses dragons et ses fonds marins.
 

© Alexis Encinas – Cascade d’Aling Aling (Sambangan, île de Bali, Indonésie)

Chenda Chuon : Quelles sont les activités que vous conseillez de faire en Indonésie ?

Alexis Encinas : Je vous conseille :

● les ascensions de volcans : Batur, Ijen, Bromo ou Sibayak pour les faciles, Rinjani ou Senaru pour les plus durs ;
● la marche à pied ou le trek dans les rizières ou dans la jungle ;
● le surf sur les plages mythiques du sud ;
● la plongée ou le snorkeling (randonnée aquatique avec palmes, masque et tuba, NDLR) à Nusa Lembongan, Bali, aux îles Gili (Gili Trawangan, Gili Meno et Gili Air), à l’île de Komodo, aux îles Togian ou encore aux îles Raja Ampat pour ne citer que ces spots de surf ;
● la découverte des cultures et traditions lors de la rencontre avec les habitants ;
● le yoga à Ubud ;
● les croisières sur les bateaux traditionnels Phinisi principalement dans le parc national de Komodo et à Raja Ampat ;
● les balades à vélo principalement sur l’île de Bali, l’île de Java et l’île de Sulawesi ;
● le rafting à Bali, Java et Sulawesi ;
● se faire masser par les mains expertes des Balinais ;
● faire la fête ! Surtout dans le sud de Bali, aux îles Gili et à Jakarta.

© Alexis Encinas – sources sacrées de Tirta Empul (Tampaksiring, île de Bali, Indonésie)

 
Chenda Chuon : Quelles sont les fêtes et les dates importantes en Indonésie ?

Alexis Encinas : L’Indonésie, regroupant de nombreuses cultures et traditions, les fêtes, festivals et cérémonies sont abondantes. Elles suivent souvent le calendrier lunaire et changent donc de date, chaque année.

● Festival Pasola, la fête des cavaliers, en février et mars à Sumba ;
● Festival Bau Nyale, la fête des vers marins, en février ou mars dans le sud de Lombok ;
● Nyepi, le nouvel an balinais et le jour du silence, en mars à Bali ;
● Bali Spirit Festival, en mars à Ubud, sur l’île de Bali ;
● Waisak, le Nouvel An bouddhiste, en mai à Borobudur, sur l’île de Java ;
● Idul Fitri, la fin du ramadan, grands rassemblements en famille ;
● le 17 Août : indépendance de l’Indonésie ;
● les cérémonies funéraires au pays Toraja, en majorité entre juin et septembre ;
● les fêtes de Galungan et Kuningan, tous les 210 jours à Bali.
 

© Alexis Encinas – le legong – danse traditionnelle balinaise

 
Chenda Chuon : Quelle est la différence entre l’île de Bali et les autres îles d’Indonésie ?

Alexis Encinas : Bali a la force et la beauté du caractère de ses habitants. Dans le premier pays musulman au monde par sa population, Bali est restée à majorité hindou. Les balinais pratiquent des croyances qui leurs sont propres dans un puissant syncrétisme où l’animisme ancestrale rencontre le panthéon hindou.

La gentillesse, l’accueil et la tolérance de ses habitants ont rapidement séduit les premiers voyageurs, qui n’ont eu de cesse de revenir dans ce petit paradis. Le climat est idéal et les paysages envoûtants. Si bien que Bali est devenue l’île la plus touristique d’Indonésie. Les infrastructures (aéroport, routes, hôtels, restaurants…) sont parmi les plus qualitatives et diversifiées du pays.

Bali a ceci de différent des autres îles qu’elle regroupe toutes les merveilles sur petit périmètre à taille humaine. Les belles plages du sud, les vagues, les rizières, la forêt tropicale, les volcans et les fonds marins époustouflants. Il n’y a peut-être que la faune qui fait ici défaut, recluse ou éteinte face à une démographie humaine importante et grandissante.
 

© Alexis Encinas – Volcan Batur (Kintamani, île de Bali, Indonésie)

 
Chenda Chuon : Qu’avez-vous retiré de l’expérience de votre voyage en Indonésie ?

Alexis Encinas : Il y a 4 points essentiels qui, à mon sens, représentent l’Indonésie.

1. La gentillesse et le sourire des indonésiens : partout où j’ai pu mettre les pieds, j’ai été accueilli avec de larges sourires. Parfois, un peu d’inquiétude et d’étonnement dans les endroits les plus reculés, mais rapidement les sourires se dessinent sur les visages. Jamais je ne me suis senti en insécurité. D’une manière générale, les Indonésiens sont très accueillants et aidants.

2. La beauté et la diversité des paysages : entre mers et volcans, l’archipel indonésien bénéficie d’une diversité de paysages inégalée. Rizières en terrasses, forêts verdoyantes, jungles tropicales, mers émeraude, plages de sable blanc corallien au noir volcanique, cascades étincelantes n’en sont qu’un petit aperçu. La nature est belle et très présente sur les îles encore préservées.

3. L’aventure au quotidien : en Indonésie, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque jour est une fête et une aventure. On se sent vivant à chaque lever de soleil.

4. Le bien-être : la vie est douce et rythmée par le soleil. Pour beaucoup, les Indonésiens prennent soin de leur corps et de leur esprit. La nourriture est saine et équilibrée, même si l’huile de palme est souvent utilisée en grande quantité. La médecine traditionnelle encourage à une vie harmonieuse et prévient des maladies de l’esprit et du corps.
 

Pour aller plus loin

Le nouvel an balinais hindou

Le nouvel an balinais hindou du calendrier Saka appelé « Nyepi » est aussi la fête du silence, qui se célèbre le lendemain de la nouvelle lune, au moment de l’équinoxe de printemps. Lors de cette journée spéciale, les Balinais arrêtent leurs activités de 6 heures à 6 heures le lendemain, afin d’éloigner les esprits de Bali. Personne ne se trouve dans les rues, ne travaille, les transports ne fonctionnent pas, il n’y a pas d’avion ni de bateau. Les gardiens des villages appelés « Pecalang » passent partout sur l’île de Bali pour surveiller ceux qui ne respectent pas les traditions. Aussi, les touristes doivent rester dans leur hôtel !
 

© Alexis Encinas – Hotel Sanak Retreat (Munduk, île de Bali, Indonésie)

Les loisirs balinais

A Bali, les Balinais ne manquent pas de loisirs, hobbies et passe-temps… Saut à l’élastique, paintball, excursions pour nager avec les dauphins, promenades à cheval sur la plage, safaris en chameau ou à dos d’éléphant, parachute ascensionnel, admirer Bali dans un ballon… ou un hélicoptère !

Les plages à Bali sont parfois dangereuses pour la baignade et le surf car il y a de forts courants et/ou de la houle peuvent survenir à tout moment. Les spots les plus réputés se trouvent au Sud, à Nusa Lembongan, sur les côtes Ouest (saison sèche) et Est (saison humide). Pour la plongée sous-marine, les lieux recommandés sont les récifs et jardins de corail des côtes Est et Nord ainsi que les îles du Sud-Est où se trouvent les raies Mantas et mola mola, qui vivent et plongent sous l’eau. Pour les promenades en mer, des croisières dans les petites îles de la Sonde sont organisées à la journée ou sur plusieurs jours. Par exemple, un parcours en mer rejoint les îles de Komodo et Flores en longeant les côtes de Lombok et Sumbawa. Pour les baignades à la plage, les activités nautiques et les promenades en mer, il faut surveiller les conditions métrologiques et de baignades !

On peut pratiquer des magnifiques (et sportives) randonnées à Bali. On voit des paysages de montagne, des cascades, on peut monter sur les pentes des volcans. Dans les plaines du Centre, autour d’Ubud, il est est possible de se promener à pied et en vélo au milieu des rizières. La région des lacs et celle du Batur sont des lieux à ne pas manquer pour y faire des randonnées sous un climat frais.

Certaines rivières sont praticables en rafting : rapides de classe II, III et IV.

Sur l’île, il y a 5 golfs donc 4 de renommée internationale, qui se trouvent dans le Sud, sauf le Bali Handara Country Club dont le parcours domine le lac Bratan.

On peut aussi, à Bali et à Ubud, prendre des cours d’art, de cuisine, de yoga et de massage, ou consulter des médecins traditionnels ou un guérisseur.

Quelques palais et jardins royaux restaurés méritent le détour. Il existe peu de musées à visiter. Les plus intéressants se trouvent à Ubud. De nombreux temples sont ouverts et d’autres sont fermés au public. Pour les visites dans les temples, il faut porter une tenue traditionnelle.

À Ubud, des spectacles ont lieu dans les salles ouvertes, des bals se déroulent dans les grands hôtels et certains restaurants.

La nuit, les boîtes de nuit branchées accueillent les noctambules dans le Sud où il y a beaucoup d’animations (à Kuta, Legian, Seminyak, Jimbaran et dans les immenses complexes hôteliers de Nusa Dua ainsi qu’à Bali, Gili Trawangan – Lombok).
 
bali plage

Bibliographie

Bali et Lombok, Lonely Planet, 24€. En vente sur Amazon.

 

Bali, l’essentiel, Alexis Encinas, 8,50€. En vente sur Amazon.

 

Bali insolite et secrète, Narina Exelby et Mark Eveleigh, Jonglez, 17,95€. En vente sur Amazon.

 

Quelque chose de Bali, Alexia Dréau, Nanika, 15€.En vente sur Amazon.

Laisser un commentaire