Proposer un article

Les Nouveaux Monstres 1978-2014 – Simonetta Greggio

Écrit par le 25/10/2015 et modifié le 25/10/2015 - Livres - 0 commentaire

 
Les Nouveaux Monstres

Aria Valfonda est une jeune aristocrate et journaliste impliquée. Elle rédige de nombreux articles dénonçant le pouvoir – les pouvoirs – en Italie : mafia, politique, Vatican. Elle se confie et se lie d’amitié avec don Saverio, jésuite, qui semble garder pour lui quelques secrets. Ils se sont rencontrés à l’enterrent de Malo, patriarche des Vafonda, et semblent déjà se connaître. Aria cherche à percer les secrets de son pays et ceux de sa famille.

Les Nouveaux Monstres 1978-2014
Simonetta Greggio
Le Livre de Poche
Paru le 26 août 2015
360 pages
7,10€

 
Simonetta Greggio : née en 1961, auteure d’origine italienne, elle s’est installée à Paris en 1981, et a été journaliste, elle écrit ses romans en français.

Bibliographie :

Les Nouveaux Monstres 1978-2014, Stock, 2014
Nina (avec Frédéric Lenoir), Stock, 2013
L’homme qui aimait ma femme, Stock, 2012
L’Odeur du figuier, Flammarion, 2011
Dolce Vita 1959-1979, Stock, 2010
Les Mains nues, Stock, 2009
Col d’Ange, Stock, 2007
Étoiles, Flammarion, 2006
La douceur des hommes, Stock, 2005

 
Le roman est passionnant, très documenté, rythmé. On se retrouve régulièrement en 1978 où l’on assiste à la rencontre des parents d’Aria, on parcourt les décennies suivantes à la lumière des articles d’Aria qui nous raconte les événements dramatiques et collusions politiques, mafieuses et vaticanes qui ont dérangé l’Italie de 1978 à 2014 (année de 1ère parution du roman).

On apprend de nombreuses choses sur l’Italie et les pouvoirs qui s’y affrontent. On lit de nombreux noms qui nous étaient un peu ou très familiers. Ce tableau de l’Italie est étonnant : on n’imagine pas à quel point politique, mafia et Vatican s’entremêlent, et ce en particulier depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

On retrace aussi la jolie, émouvante, histoire de la famille d’Aria, son histoire personnelle, la vie de don Saverio. La façon dont leurs vies sont imbriquées.

On n’échappe pas à la violence des luttes de pouvoir acharnées, des révélations hallucinantes.

On veut en savoir plus, plus sur les Brigades rouges, Silvio Berlusconi, l’IOR (la banque du Vatican), Cosa Nostra, François Ier, Palerme…

Bref, on se passionne pour ce roman qui se lit comme un thriller et mêle savamment la vraie vie et les personnages fictifs, Aria, Saverio, dans une Italie magnifique et complexe.

A lire pour l’Italie, la mafia, le pouvoir, l’Histoire, la politique, le style journalistique des articles documentés d’Aria et les jolis moments, romancés et romantiques, partagés avec sa famille en 1978 à Palmieri.

On aime aussi la très jolie couverture et les repères chronologiques, biographiques et le lexique sur la mafia en fin de livre.

*

A lire aussi : Dolce Vita 1949-1979 de Simonetta Greggio, qui dépeint l’Italie d’après-guerre, ses affaires de mœurs, scandales politiques et financiers, de mafia, de Vatican…

Laisser un commentaire