Proposer un article

Les producteurs bios appellent les distributeurs à plus de transparence

Écrit par le 30/08/2017 et modifié le 30/08/2017 - Conso, Ecologie - 0 commentaire

L’association UFC-Que Choisir a publié mardi 29 août une enquête sur les prix des fruits et légumes bios dans la grande distribution. Conclusion ? L’association UFC-Que Choisir et les producteurs bios appellent les distributeurs à plus de transparence sur le prix des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable.

 

 
L’étude de l’UFC-Que Choisir dénonce l’offre indigente et les marges indigestes que la grande distribution applique sur les fruits et légumes bios. Pas assez de produits, aucune transparence sur les prix et un panier de fruits et légumes bios plus cher en moyenne de 79% par rapport au panier de fruits et légumes de production conventionnelle, prix que les surcoûts de la production bio ne suffisent pas à justifier… Un frein certain à la consommation de produits bios !

La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et l’UFC-Que Choisir appellent donc les distributeurs – et l’Observatoire de la formation des prix et des marges – à la transparence des prix du bio. La FNAB portera ce message lors des États Généraux de l’Alimentation, mis en place par le Gouvernement, dans le but que ceux-ci aboutissent à des mesures concrètes qui favoriseront le développement des filières bios et équitables. Chacun peut d’ailleurs y participer en formulant ses suggestions et avis sur le site (consultation publique ouverte du 20 juillet à fin octobre 2017).

La FNAB lance aussi une campagne « Manger Bio et Local, c’est l’idéal ! » du 16 au 24 septembre 2017. De nombreux événements organisés dans les fermes bios et sur les lieux de vente en circuits courts seront ouverts au public : conférences, ciné-débats, visites de fermes, marchés bio, repas bio, dégustations, concerts… Retrouvez le programme ici : bioetlocal.org.
 

 
En attendant que la grande distribution fasse de réels efforts pour proposer aux consommateurs des produits bios et équitables à des prix raisonnables, d’autres solutions s’offrent à nous : dénicher sur le marché les producteurs qui vendent (en circuit court donc) leurs fruits et légumes (pas toujours bios, mais souvent produits selon une agriculture raisonnée, avec peu de pesticides, des récoltes de fruits et légumes mûrs de saison et délicieux !), les AMAP, cueillettes, ventes directes sur les lieux de production ou encore une petite production maison dans son jardin pour les jardinières…

Laisser un commentaire