Proposer un article

Rencontre sur le web ?

Écrit par le 7/11/2012 et modifié le 3/07/2015 - Amour, Psycho - 0 commentaire

Trouver l’âme sœur sur internet ? Beaucoup en rêvent mais ce n’est pas si simple !!

 

A nouveau célibataire, après une rupture, un divorce, ou bien seul ( e ) depuis plusieurs années avec une vie amicale et professionnelle bien remplie, la question se pose maintenant, parfois initiée et entretenue par un entourage familial ou amical : vais-je m’inscrire sur un site de rencontre ?

Dans un premier temps, généralement, émergent les arguments « contre » : absence de romantisme, pas le hasard d’une rencontre inattendue, des partenaires potentiels à l’affût d’aventures sans lendemain…

Puis on se laisse convaincre…

« Le hasard, depuis le temps, je n’y crois plus. »

« Pas de romantisme, oui, mais dans ma vie actuelle, il est où le romantisme ? »

« Je saurai bien voir à qui j’ai affaire, comme dans la vie…»

Bien sur, il y a les multiples possibilités qu’offre un véritable « marché », constitué de portraits de personnes elles-mêmes en recherche, où chacun ( e ) se décrit, se montre un peu, propose quelques caractéristiques plus ou moins percutantes

Bien sûr, il y a ces histoires de couples, nous en connaissons tous au moins un, ou en avons entendu parler, qui se sont rencontrés via les sites de rencontre, et qui ont formé un couple durable, parfois fondé une famille…

Je connais un couple dans lequel chacun est la première personne rencontrée par l’autre, suite à leur inscription sur un site. Et ça marche depuis dix ans.

Bien sur, c’est un moyen comme un autre, pourquoi ne pas s’offrir cette chance d’augmenter les possibilités de rencontre, c’est un outil utilisé par un nombre de célibataires et divorcés de plus en plus important, bien sur, bien sur,

MAIS…

Comment aborder cet outil pour le rendre aussi efficace que possible ?

D’abord, il faut le considérer comme un vrai travail, le faire sérieusement, ne pas se laisser décourager, ni déborder, être sincère dans sa démarche, et avec les autres

Ensuite, bien réfléchir à la manière dont on se présente soi-même : cela revient à se poser la question de la sincérité de la démarche, de la réalité de la recherche, de l’affirmation de sa personnalité. Qu’est ce que je dis de moi, qui soit juste, en quelques lignes, et ne donne pas envie de fuir, sans non plus raconter d’histoires ?

Et puis, ensuite, la question des critères de choix : qu’est ce que je privilégie ? selon quels critères je sélectionne les personnes avec qui j’entre en communication ? celle que je souhaite rencontrer ? s’en tenir à une ligne précise.. pour ne pas trop perdre de temps.

Il faut rencontrer, en se disant que c’est un exercice, même si ce n’est pas de suite l’amour de sa vie, qui permet d’affiner ensuite la recherche, de se déterminer, de s’affirmer aussi.

Rencontrer dans un lieu neutre, bien sur, pour boire un verre, de façon à ne pas être embarqué pour une soirée entière avec quelqu’un qui ne vous plait pas, qui vous met mal à l’aise..

Il y a les peurs à affronter lors d’un premier rendez-vous : ne vais-je pas être trop déçu, est ce qu’il ou elle correspondra à l’idée que je m’en fais, au vu de nos échanges jusque-là, est ce que je vais lui plaire s’il me plait, est ce que je saurai écourter si je ne le sens pas du tout ?etc…

Ces peurs une fois surmontées, la démarche paraîtra beaucoup plus légère.

Puis les interrogations qui suivent la première rencontre : est ce que je me vois entamer une relation avec cette personne un jour, est ce que je ne ressens pas surtout de l’amitié, est ce que je ressens quelque chose, même ?

Difficile de sentir une corde vibrer, au cours d’un premier rdv, avec la tension du moment en plus.. mais cela arrive…

Comment se préparer aux frustrations éventuelles ?

Si je fais toujours le même type de rencontre, avec les mêmes profils, les mêmes caractéristiques, et qui se terminent toujours de la même façon : qu’est ce que cela signifie ?

Est-ce que je suis vraiment prêt, moi, à rencontrer quelqu’un, à faire une place dans ma vie pour une relation amoureuse ?

Est-ce que j’ai des freins qui m’empêchent de me réaliser sur ce plan-là ?

Parfois, s’effectue un vrai travail psychique, avec un retour sur soi-même, une remise en question de schémas répétitifs, une étude des causes d’un blocage.

Rencontrer l’autre est se retrouver devant un miroir.

Alors, bon courage à ceux qui sont concernés, et n’hésitez pas à demander de l’aide, l’avis de vos amis, vos proches, qui vous feront vous sentir moins seul ( e ) au cours de cette démarche parfois un peu éprouvante…

(Photo: © pizuttipics – Fotolia.com)

Laisser un commentaire