Proposer un article

Les Testaments – Margaret Atwood

Écrit par le 29/05/2020 et modifié le 29/05/2020 - Livres - 0 commentaire

Les Testaments de Margaret Atwood nous emmène 15 ans après les événements de La Servante écarlate. Galaad est toujours en place mais le régime est pourri de l’intérieur. 3 femmes, dont les chemins vont se croiser, pourraient bien provoquer un séisme inédit au sein de ce régime théocratique.

 
les testaments margaret atwood

Les Testaments : résumé

Suite de la dystopie futuriste La Servante écarlate.

15 ans après les événements de La Servante écarlate, Galaad est toujours en place. Mais il y a quelque chose de pourri au sein de ce régime théocratique. Ce sont 3 femmes, qui ne se connaissent pas – et dont les destins vont se croiser – qui vont provoquer un séisme inédit au sein de la République de Galaad. Une jeune femme, fille d’un Commandant de haut rang, qui vit à Galaad. Une autre jeune femme qui vit, elle, au Canada et a appris par les médias les horreurs qui se déroulaient à Galaad. Une Tante, haut placée, qui détient assez de secrets pour faire trembler les puissants de Galaad.

Les Testaments, Margaret Atwood, Robert Laffont, paru le 10 octobre 2019, 552 pages, 22,90€. En vente sur Fnac, Cultura, Amazon.

L’auteure : Margaret Atwood

Margaret Atwood est née en 1939 à Ottawa dans l’Ontario au Canada. Elle est l’auteure de plus de 50 romans, recueils de poésies, essais critiques et romans graphiques, traduits dans 45 pays. Elle a écrit notamment La Servante écarlate, adaptée en série télévisée et primée. Plusieurs de ses livres ont été nommés ou récompensés par des prix littéraires. Margaret Atwood est devenu en 2019 membre de l’Ordre des compagnons d’honneur pour ses services rendus à la littérature.

Elle vit à Toronto avec l’auteur Graeme Gibson.

Sa page Twitter : @MargaretAtwood.

Notre avis

Le roman est très bien ficelé, il y a du suspens, de l’imagination. On découvre les dessous (une partie) de Galaad (Gilead – la traductrice explique que les modifications linguistiques opérées depuis la publication de La Servante écarlate l’ont incitée à revoir certaines traductions de noms).

La société de Galaad (toujours aussi misogyne, fermée et cruelle) se dévoile. On y apprend encore de nouvelles règles, et on suit une jeune femme et une Tante dans Galaad, plutôt qu’une Servante. Ce qui nous fait découvrir d’autres points de vue. On retourne aux débuts de Galaad dans quelques flashbacks. Notamment pour en savoir plus sur la Tante.

Le rythme s’accélère au fil de l’histoire. Le lecteur suit tour à tour l’une des 3 femmes : la jeune femme vivant à Galaad, la jeune femme qui réside au Canada et la Tante à Galaad. On ne voit pas, au début, comment elles pourraient se rencontrer, tellement leurs vies sont différentes. Et puis leur réunion est tellement bien amenée que cela nous semble alors évident.

On se demande pendant tout le roman ce que la Tante cache. Ce qui va arriver à la jeune femme à Galaad. Et quel peut ou pourra être le lien entre la jeune femme vivant au Canada et Galaad.

Et on s’attache aux personnages. Même à la Tante ! Comme on suit de près ces 3 femmes, on les comprend, on ne les juge pas, et on apprécie leur force et leur courage et même leurs faiblesses. Elles vivent une situation qu’on ne leur envie pas et on ne peut (heureusement, donc) pas savoir ce que l’on ferait à leur place.

On retrouve aussi l’ambiance de Galaad que l’on connaît depuis La Servante Écarlate : violence, suspicion, hypocrisie, fanatisme, peur, misogynie, intolérance…

Le final apporte toutes les réponses. Mais sans en dévoiler trop (sans spoïler vraiment la série La Servante écarlate dont la suite est attendue pour l’été 2020). J’ai été surprise par le dernier chapitre – agréablement. Il reste des choses à explorer – ça sera pour la suite de la série La Servante écarlate, donc, et pour la série Les Testaments, dors et déjà commandée.

Je vous conseille ce roman si vous avez aimé le livre et/ou la série La Servante écarlate. Si vous aimez Margaret Atwood. Si vous voulez lire un roman dont l’histoire est originale, qui vous glace le sang mais vous fait réfléchir aussi.

J’ai beaucoup aimé ce roman !

Laisser un commentaire