Proposer un article

L’esprit de Noël

Écrit par le 19/12/2014 - Psycho, Thème du mois - 0 commentaire

Noël ce n’est plus seulement, depuis longtemps, une fête religieuse, c’est une fête pour les enfants et la famille pour beaucoup de personnes. Et c’est aussi un état d’esprit : l’esprit de Noël c’est être plus souriant, patient, altruiste. Ne serait-ce que quelques semaines par an, ça ne peut pas faire de mal ?

 

Red knitted mug filled with hot chocolate and marshmallows on wo

 

Oui, mais voilà, on n’en croise pas beaucoup, de l’esprit de Noël. Ou alors il faut bien chercher. Par exemple, dans la semaine, j’ai dû transporter 3 gros colis – trop lourds pour moi clairement, et ça se voyait – sur quelques centaines de mètres. Tous les passants m’ayant croisée m’ont soit regardée, soit ignorée, mais surtout pas proposé un coup de main. Sauf un homme, pendant une dizaine de mètres, et après m’avoir observée quelques minutes ramer avec mes paquets. Je le remercie tout de même, bien sûr, n’imaginez pas que je suis ingrate! Ma note pour l’esprit de Noël ce jour : 5/20. Non, pas plus. Un service proposé par une boutique, je m’y rends, à peine ai-je indiqué pour quelle raison je venais dans la boutique, le vendeur de lever les yeux au ciel et de me parler de façon désagréable. Noël ou pas, ce n’est pas très commerçant !

Un bon point tout de même pour les vendeurs de 2 boutiques de vêtements pour hommes, qui se sont montrés patients et ont répondu à toutes nos questions – voyant qu’ils étaient aimables et disponibles, on en a profité pour les garder un peu avec nous pendant notre shopping, il faut bien l’avouer. Conseils mode, amabilité, sourire. Ils n’étaient pas encore lassés des clients de Noël peut-être…

De mon côté, pendant les fêtes de fin d’année, il me vient des envies régressives récurrentes. Regarder la saga Harry Potter. Manger des sucreries. Décorer et allumer un énorme sapin de Noël. Petit-déjeuner devant des films de Noël. Porter un pull de Noël. Me balader dans les marchés de Noël. Écouter de la musique de Noël. Me promener en ville lorsqu’il fait nuit pour observer les rues illuminées de décorations de Noël. Je me mets totalement en mode esprit de Noël.

Et, involontairement, j’en attends de même pour toutes les personnes que je croise. Je m’imagine probablement dans un de ces téléfilms de Noël où le père de famille, égoïste et immature, en disgrâce auprès de ses enfants et qui s’est fait virer de la maison par sa femme, se voit, par un extraordinaire concours de circonstances, attribuer les pouvoirs et le job du Père Noël, en remplacement pendant les quelques jours précédant le Réveillon, et où il devient, après des petits abus et maladresses – toujours bien intentionnés – un excellent Père Noël, père, et époux, impressionne sa famille par ses nouvelles compétences, et retrouve sa place dans son foyer et dans le cœur des siens. Et je m’attends, sincèrement, à ce que tout le monde dans la rue chante, danse, sur des rythmes blues de Noël, en souriant, en laissant passer les mamies au feu vert pour les voitures et en aidant les mamans débordées à porter leurs courses jusqu’à chez elles, voire à leur proposer de les aider à faire cuire la dinde et les marrons. Est-ce que j’ai déjà vu cela se produire (à part dans un téléfilm de Noël donc) ? Pas à mon souvenir. Est-ce que je continue à m’y attendre à chaque période de fêtes de fin d’année ? Bien sûr. Mais n’est-ce pas cela l’esprit de Noël ?

 

(Photo : © ehaurylik – Fotolia.com)

Laisser un commentaire