Proposer un article

Vous ne connaîtrez ni le jour ni l’heure – Pierre Béguin

Écrit par le 26/12/2012 et modifié le 8/11/2016 - Livres - 0 commentaire

Alors que le sujet de l’euthanasie _ pudiquement renommée suicide assisté _ refait surface dans l’actualité, avec l’annonce d’un rapport sur la fin de vie pour la fin du premier trimestre 2013, un livre va peut-être permettre d’y voir plus clair.

L’auteur a été confronté à la décision de ses parents, qui ont décidé de se donner la mort, assisté par les médecins de l’association Exit. Cela se passe en Suisse, où cette pratique est tolérée. Ils connaissent donc le jour, et l’heure du décès. Programmé, attendu, redouté, quelques semaines seulement pour faire ses adieux, tenter de rompre le carcan de cette communication entravée par les non-dits et les ressentiments.

Doutes, approbation, hésitation, compréhension, l’auteur passe par différentes étapes, intériorisées et ponctuées de flashback sur son passé, son enfance, ses parents qu’il ne connait pas tant. Qui peut finalement réellement connaître ceux qui nous ont donné la vie, nous ont élevé ? Comment franchir cette frontière invisible qui nous tient à distance, malgré nous ? La volonté affichée de mourir est-elle acceptable ? Qui peut décider ?

Ce poignant témoignage permet de partager le parcours d’un proche, de comprendre les motivations qui animent ceux qui souhaitent en finir pour ne plus souffrir et partir dignement.

“Vous ne connaîtrez ni le jour ni l’heure”
Auteur : Pierre Béguin
Éditeur : Philippe Rey
Date de parution : 3 janvier 2013
192 pages
17 € – Également disponible en version numérique à 11,99€


pub

Pierre Béguin (1903-1978) a été journaliste et auteur. Il dirigea la Gazette de Lausanne de 1959 à 1966.

Pierre Béguin ne fait ni une apologie, ni une diatribe pour ou contre l’euthanasie.
Il livre juste son ressenti, ses émotions, ses doutes et ses regrets, ses espoirs et ses réflexions sur cette aventure que lui ont fait vivre ses parents.
Cela nous fait comprendre que tant qu’on est pas directement concerné, il est impossible de juger. Et que nos convictions, quelles qu’elles soient, peuvent alors voler en éclats.

Ces événements ont changé son regard sur ses parents et la fin de vie en général.
Changera-t-il votre point de vue également ?

Neigeline Bunet

Laisser un commentaire