Proposer un article

Lumikko – Pasi Ilmari Jääskeläinen

Écrit par le 23/02/2018 et modifié le 22/02/2018 - Livres - 0 commentaire

Dans le petit village finlandais prospère de Jäniksenselkä s’est établie la société littéraire de Jäniksenselkä autour de la mystérieuse et charismatique auteure de livres pour enfants Laura Lumikko. Ella Milana est une jeune professeure de finlandais et a l’occasion d’intégrer la société littéraire de Jäniksenselkä et de découvrir les secrets de ce club fermé…

 

Résumé

Dans le petit village finlandais prospère de Jäniksenselkä vivent de nombreux auteurs et s’y est établie la société littéraire de Jäniksenselkä, une société secrète littéraire composée d’auteurs choisis par la célèbre, mystérieuse et charismatique auteure de livres pour enfants Laura Lumikko. Ella Milana est une jeune professeure de finlandais, fascinée elle aussi par Laura Lumikko. Ella a l’occasion d’intégrer la société littéraire de Jäniksenselkä et de découvrir les secrets de ce club fermé…

Lumikko
Pasi Ilmari Jääskeläinen
Éditions 10/18
Paru le 19 octobre 2017
408 pages
8,40€

Auteur

Pasi Ilmari Jääskeläinen (Finlande 1966) est écrivain et professeur de langue finnoise et de littérature finlandaise. Il a reçu plusieurs prix pour ses nouvelles. Lumikko, paru en 2006, est son 1er roman traduit en français.

Notre avis

J’ai été globalement déçue par ce roman. Et je m’attendais tellement à l’adorer – j’adore l’histoire, les livres, les auteurs, les sociétés secrètes – que ma déception en a peut-être été plus grande encore.

Il ne se passe absolument rien pendant les 90 1ères pages. Même si l’écriture et l’ambiance sont agréables, rien du tout pendant 90 pages, c’est un peu long. Le rythme est extrêmement lent. Il y a de nombreux apartés remplis de détails sur les personnages, détails dont on finit par se moquer totalement tellement il y en a, et parce qu’il n’y a que ça. L’héroïne, Ella Milana, a une vie personnelle bien glauque. Comme un peu tous les personnages. On attend tellement qu’il se passe quelque chose que lorsque Laura Lumikko disparaît (enfin, vers le centième page) on s’en moque. On a eu le temps de s’agacer du rythme.

Bref, je n’ai pas du tout accroché ce roman. Dommage !

Laisser un commentaire