Proposer un article

Luther – Jouvray, Cenni et Arnold

Écrit par le 30/07/2017 et modifié le 2/08/2017 - Livres - 2 commentaires »

Le 31 octobre 1517 Martin Luther placarde ses 95 thèses sur la porte de l’église du château de Wittemberg, en Allemagne. Théories qui critiquent les dérives de Rome et, bien sûr, déplaisent à L’Église. Le Protestantisme est né…

 

Résumé

Le 31 octobre 1915 Martin Luther placarde ses 95 thèses sur la porte de l’église du château de Wittemberg, en Allemagne. Théories qui critiquent les dérives de Rome, qui, selon Luther, s’éloigne des Écritures qu’il connaît parfaitement et étudie depuis si longtemps. L’Église n’apprécie pas d’être remise en question par un moine et cherche à le faire taire. Mais une nouvelle confession chrétienne, le Protestantisme, est déjà né…

Luther
Jouvray, Cenni et Arnold
Éditions Glénat
Paru le 29 mars 2017
56 pages
14,50€

Auteurs

Olivier Jouvray est auteur de bandes-dessinées, il a reçu de nombreux prix pour Waraba (éditions Vents d’Ouest), est membre actif du festival Lyon BD et du SNAC BD, et l’un des fondateurs de La Revue dessinée.

Filippo Cenni, diplômé d’archéologie médiévale, il est ensuite revenu à sa passion, la bande-dessinée.

Mathieu Arnold est professeur d’histoire moderne et contemporaine à la faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Il est le conseiller historique de l’album Luther.

Notre avis

L’album nous raconte la vie de Martin Luther depuis le moment où il a décidé d’entrer dans les Ordres jusqu’à son décès. Le récit est donc relativement rapide, mais on a toutefois le temps d’en apprécier le déroulé. Le début de l’album m’a néanmoins paru un peu long, rempli de passages de textes religieux. Puis le rythme s’accélère.

On (re)découvre un homme extrêmement croyant, tenace, qui a consacré sa vie à lutter contre ce qu’il voyait comme des dérives de l’Église catholique et l’irrespect des Écritures et de dieu. La visite de Luther à Rome, est, dans l’album, la goutte d’eau qui a confirmé dans son esprit que l’Église catholique ne servait plus dieu mais seulement les intérêts personnels de ses membres. On ne peut s’empêcher de sourire en observant cette visite romaine… Et on comprend que, pour lui, cela a dû être choquant…

On connaît toutes l’épisode de l’affichage des 95 thèses de Luther sur les portes de l’église, et on attend avec impatience dans l’album ce passage. Le déclenchement des hostilités entre Luther et Rome. Puis la lutte du moine allemand, soutenu par le prince Frédéric le Sage, contre le Pape et ses cardinaux.

On vit un morceau d’Histoire dans cet album et on aime !

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 2 août 2017 à 9 h 32 min

    Oui, évidemment ! Merci Pierre de nous avoir signalé cette erreur !

  2. Pierre - 2 août 2017 à 9 h 19 min

    le 31 octobre 1517, pas 1915 !

Laisser un commentaire