Proposer un article

Mini-série à voir : Unbelievable

Écrit par le 18/06/2020 et modifié le 18/06/2020 - Séries télé - 0 commentaire

Unbelievable est une mini-série dramatique américaine mise en ligne en septembre 2019 sur la plateforme Netflix. Un drame basé sur un article de presse paru en 2015. À voir de toute urgence !

 
Mini-série à voir : Unbelievable

© Beth Dubber/Netflix

Que raconte la série Unbelievable ?

Unbelievable relève du genre dit “true crime” (crime réel). Elle raconte l’histoire vraie de Marie, une adolescente de 18 ans, accusée par la police et ses proches d’avoir inventé son viol. La série suit en 8 épisodes dramatisés l’enquête menée par deux enquêtrices.

En 2015, les journalistes Ken Armstrong et T. Christian Miller ont publié une enquête approfondie sur une série de viols commis aux États-Unis entre 2008 et 2011 : An Unbelievable Story of Rape. L’article sera auréolé du prix Pulitzer. La série s’inspire de cet article.

Unbelievable s’ouvre sur Marie (interprétée par l’actrice Kaitlyn Dever), adolescente perturbée, ballottée depuis son enfance entre différentes familles d’accueil. À un officier de police elle raconte le calvaire qu’elle vient de subir : la nuit précédente, un individu masqué est entré dans sa chambre et l’a violée pendant plusieurs heures.

Marie se voit contrainte de répéter son calvaire auprès de chaque nouvel interlocuteur à qui elle doit relater les faits. Puis les policiers et l’entourage même de Marie commencent à douter de la véracité de ses propos. Pas d’indices ni de traces ADN sur les lieux du crime. Rien pour corroborer la version de la jeune fille. Marie aurait-elle tout imaginé ? Sous la pression, la jeune fille finit par déclarer avoir menti. Mais où se trouve la vérité ?

La série compte 8 épisodes de 45 minutes chacun. Glaçants de réalisme.
 

Pourquoi regarder Unbelievable ?

Créée par une femme, Susannah Grant, la série Unbelievable se déploie tout en finesse et en sobriété. Elle met en scène le traumatisme des victimes d’agressions sexuelles, particulièrement celui de Marie. On ressent son angoisse, son isolement et sa détresse de ne pas être comprise, et surtout de ne pas être crue.

Le premier épisode pose le décor et les bases de cette terrible injustice. Puis, on entre progressivement dans l’enquête, sans jamais perdre de vue ce que traverse la jeune fille.

Dans cette série, c’est le regard des femmes qui domine : victimes ou enquêtrices.

L’actrice Kaitlyn Dever (Bad Teacher, Last Man Standing, Justified) est bouleversante et juste dans le rôle de la victime-accusée. Toni Collette (Muriel, United States of Tara, À couteaux tirés), malgré une première apparition un peu « rude » forme un duo très réussi avec Merritt Wever (Nurse Jackie, The Walking Dead), qui est magistrale dans le rôle de l’enquêtrice à la fois bienveillante et pugnace, à l’écoute des victimes.

Unbelievable propose une relecture des événements du point de vue des laissés pour compte tout en réhabilitant les victimes d’un système terriblement défaillant.

Par ailleurs, la série n’oublie pas de constater qu’en écoutant mieux, en formant correctement les policiers et en ignorant les préjugés, on peut éviter que de tels drames se reproduisent.
 
Mini-série à voir : Unbelievable

© Beth Dubber/Netflix

Laisser un commentaire