Proposer un article

Naissance d’un pudu des Andes au zoo de Paris

Écrit par le 27/07/2019 et modifié le 26/07/2019 - Animaux - 0 commentaire

Le Parc Zoologique de Paris accueille un nouveau résident : un pudu des Andes y est né mardi 23 juillet 2019, sous les yeux du public !

 
pudu des andes

© F-G Grandin MNHN

 
Le pudu des Andes (Pudu puda) est le plus petit cervidé du monde. Il est herbivore. C’est un animal solitaire que l’on rencontre en Argentine et au Chili, dans les forêts denses. Il peut grimper jusqu’à 3 200 mètres d’altitude. Il parcourt son territoire nuit et jour, suivant un même tracé qu”il retrouve grâce aux marques odorantes qu’il y dépose. Le pudu (comme la plupart des cervidés) est nidicole : le petit passe beaucoup de temps sur un « nid » où sa mère vient le nourrir plusieurs fois par jour. Le mâle a de petits bois pointus qu’il perd chaque année. Le petit pudu a des points et des lignes blanches qu’il perd une fois adulte et qui lui servent à échapper aux prédateurs car ces marques apparaissent comme des rayons de lumière dans les sous-bois.
 
pudu des andes

© F-G Grandin MNHN

 
Un pudu des Andes est né mardi 23 juillet 2019 au Parc Zoologique de Paris. Sa mère, Loca, est âgée de 2 ans et vient du zoo de Berlin, son père, Mapu, âgé de 2 ans également, vient du zoo de Chester. Le petit pudu des Andes est un mâle en parfaite santé.
 

© F-G Grandin MNHN

 
La population de pudus sauvages est en déclin. Il reste toutefois plus de 10 000 individus au Chili. Le pudu a le statut d’espèce « Presque menacée » en voie de devenir « Vulnérable » selon l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature). En cause, le morcellement de son habitat naturel, la forêt, et les chiens sauvages qui les chassent.
 
pudu des andes

© F-G Grandin MNHN

 
Moins de 25 zoos présentent des pudus en Europe avec seulement 65 individus et moins d’une douzaine de nouveaux petits chaque année. Cette naissance est donc une très bonne nouvelle pour l’espèce.

Laisser un commentaire