Proposer un article

Nymphéas Noirs – Michel Bussi

Écrit par le 29/09/2015 et modifié le 29/09/2015 - Livres - 0 commentaire

 
9782258088269

A Giverny, haut lieu de la peinture impressionniste et fief de Monet, un meurtre vient d’avoir lieu. L’inspecteur Sérénac et son adjoint, du commissariat de Vernon, sont chargés d’enquêter, au cœur d’une intrigue qui semble mêler les destins de trois femmes, toutes de génération différente. L’histoire est cousue au fil doré, autour de treize journées qui voient se succéder des personnages charismatiques, des œuvres picturales connues de tous, des intrigues qui portent le lecteur du début à la fin. Malgré quelques longueurs, le passage d’un endroit à un autre, de l’univers impressionniste à la réalité de l’énigme permet de rebondir sans cesse au cœur d’une enquête qui semble insoluble.

Nymphéas Noirs
Michel Bussi
Presses de la Cité
20 janvier 2011
444 pages
21€

 

© G.Garitan

Michel Bussi : né en 1965 à Louviers (Eure), auteur de romans policiers, politologue, professeur de géographie, spécialiste de la géographie électorale. Il a reçu de nombreux prix littéraires et a été classé en 2014 parmi les 10 écrivains français les plus lus.

Site officiel : www.michel-bussi.fr.

Bibliographie :

  • Maman a tort, Presse de la Cité, 2015
  • Gravé dans le sable, Presse de la Cité, 2014
  • N’oublier jamais, Presse de la Cité, 2014
  • Ne lâche pas ma main, Presses de la Cité, 2013
  • Un avion sans elle, Presses de la Cité, 2012
  • Nymphéas noirs, Presses de la Cité, 2011
  • T’en souviens-tu mon Anaïs ? (recueil collectif Les Couleurs de l’instant), éditions des Falaises PTC, 2010
  • Sang famille, éditions des Falaises PTC, 2009
  • Mourir sur Seine, éditions des Falaises PTC, 2008
  • Omaha crimes, éditions des Falaises PTC, 2007
  • Code Lupin, éditions des Falaises PTC, 2006

 
Bussi nous embarque ici dans un monde où l’art soutiendrait presque le rôle principal. L’auteur n’hésite pas à faire d’un mouvement artistique la toile de fond de son roman qui, une fois n’est pas coutume pour les connaisseurs, ne laisse jamais entrevoir un quelconque dénouement avant les vingt dernières pages. L’univers dépeint par l’écriture fluide de l’auteur laisse imaginer sans mal le village de Giverny, ses couleurs, son Histoire, ses anecdotes, ses lieux incontournable. Le déroulé du roman ne pourra laisser personne indifférent et tous les lecteurs se laisseront aller à imaginer quels sont les suspects. Les vingt dernières pages sont, à elles seules, le plus beau symbole de ce qui fait le succès de Bussi : un mélange de nombreux sentiments et une fin inimaginable.

Laisser un commentaire