Proposer un article

On a testé pour vous … le shiatsu.

Écrit par le 13/04/2012 et modifié le 31/03/2015 - Coquette, Forme et sport - 1 commentaire »

Le shiatsu, tout le monde connait de nom, mais peu savent exactement en quoi cela consiste.
Et puisque rien ne vaut le vécu, je me suis prêtée à l’expérimentation… (que ne ferait-on pas pour informer au mieux ses lecteurs !)

Rendez-vous est donc prit, lundi, 10h30.
Ils sont deux praticiens, chacun dans des disciplines différentes, à se partager une grande maison, dont l’étage est transformé en cabinets de massage/relaxation.

———————————————-

L’entretien préalable

Lorsque vient mon tour, je me déchausse sur l’invitation du shiatsuki (oui oui, c’est ainsi qu’on dit), j’enlève mes bijoux, et m’assied sur un siège au bout de la pièce. Les présentations faites, il me demande la raison de ma venue.

– Gestion du stress –

S’en suit un entretien assez poussé de 30 minutes, sur mon hygiène de vie, mon caractère. Il me fait tirer la langue.
Haaaaaa … et déclare qu’elle est un peu chargée.

Premier diagnostic :
La cause : l’élément vent qui est en déséquilibre. (Ne froncez pas les sourcils, je vous expliquerais cet aspect qui semble un brin métaphysique en bas de cet article).

Effets physiques : faiblesse du foie et vésicule biliaire. Ce qui entraine :
acouphène
vertiges ponctuels
faiblesse de vision
dysménorrhée douloureuse
soucis articulaires
digestion difficile.
Hormis le dernier point, il a tout bon.
Sans avoir jamais énoncé mes petits soucis de santé au préalable, il semble qu’il ait “deviné” tout mes petits tracas physique.

Effets psychique : volonté de toujours tout bien faire – perfectionnisme menant à la frustration, voire à la culpabilisation. Aversion envers toute forme de contrainte.
Oui, c’est tout moi, ça.

———————————————-

Les manipulations

S’en suit 45 minutes de massage.
Enfin, je ne suis pas sure que le terme de massage soit bien approprié.
Allongée sur le ventre, habillée de pied en cap, les bras le long du corps.
Une musique douce et relaxante.
J’étais à deux secondes de me détendre lorsqu’il a commencé les manipulations.
Des pressions assez appuyées le long de la colonne, avec le pouce, puis la paume de sa main, en suivant le rythme de ma respiration.
Puis au niveau des cervicales, des épaules, des jambes et des pieds.
Parfois douloureux, il faut l’avouer. Surtout du coté gauche (lié au foie, m’a-t-il précisé ensuite).
Je n’ai commencé à me relaxer que vers la fin, lorsque les pressions se sont faites plus légères.

Dans les cinq dernières minutes, le shiatsuki retourne à son bureau, en me laissant récupérer et me relever à mon rythme.
Je me sens un peu groggy, comme si je me réveillais d’une sieste réparatrice.

Je ressors de là plutôt détendu et avec en main, une prescription pour une cure dépurative en gemmothérapie ( thérapie par les bourgeons, où sont concentrés tous les bienfaits des plantes) pour 3 mois. Car par chance, ce shiatsuki est  également naturopathe.
Rendez-vous est prit pour le mois prochain, pour contrôle et action cette fois-ci ciblée sur les points du corps lié à mon déséquilibre.

———————————————-

Ce que vous savez déjà :
– il s’agit d’une discipline japonaise
– c’est un massage aux effets relaxants
– qui permet de guérir de certaines maladies
– qui fait appel à des notions métaphysiques.

ce que vous ignorez peut-être :
il s’agit d’une discipline japonaise … issue de la médecine traditionnelle chinoise. Émergeant en 1920, et a prit son essor à la moitié du 20eme siècle grâce à Maryline Monroe qui a eu recours au shiatsu lors d’un voyage au Japon.
Il existe plusieurs courant de shiatsu :
– Namikoshi shiatsu ( = originel. Manipulations et pression sans autre considération)
– Zen shiatsu (Masunaga) = comme le Namikoshi, mais avec des fondements  métaphysique de médecine chinoise)
– Shiatsu myo-energétique ( mécanique, qui s’intéresse aux postures)
– Shiatsu macrobiotique (lié à l’alimentation)
… entre autre …
De ce que j’ai pu en voir, mon shiatsuki pratiquait le shiatsu masunaga.

C’est un massage aux effets relaxants … qui se traduit par des pressions sur les axes méridiens du corps. Le praticien perçoit les nœud et dysfonctionnement, qu’il soulage et  corrige au besoin.
Traduction littérale : chi = doigts. atsu = pression.

qui permet de guérir de certaines maladies … en s’intéressant aux causes plutôt qu’aux symptômes et de façon holistique (globale : corps et esprit).
Également préventif, le shiastu est reconnu pour le traitement de troubles rhumatologiques, digestifs, respiratoires, l’insomnie, la dépression et l’angoisse, la migraine, les névralgies …
Prudence toutefois, en cas d’ostéoporose, de problème de colonne vertébrale ( hernie, scoliose), d’insuffisance cardiaque ou de cancer. Le shiatsu ne doit pas se substituer à la médecine allopathique, mais venir en complément ou en prévention.

qui fait appel à des notions métaphysiques, notamment dans le shiatsu masunaga ( s’apparantant aux énergies qui circulent dans le corps, le Ki, le ying et le yang, les 5 éléments, les chackras …). Il s’agit pour le praticien de reconnaître l’élément dominant la transformation du ki d’un individu. Si un élément est en déséquilibre, certaines fonctions organiques et psychiques seront alors perturbées.
Si vous préférez une approche rationnelle et scientifique, l’efficacité de ces manipulations s’explique par l’emplacement des points de pression, qui correspond à des ” terminaisons nerveuses (ganglions sympathiques), reliés aux organes internes par l’intermédiaire du rachi et du cerveau”.
La pression de ces points permet ainsi d’agir directement sur les organes et de traiter les dysfonctionnements.
On retrouve ce raisonnement pour des disciplines tels que l’acuponcture ou la réflexologie.

Pour résumer, le shiatsu tel qu’on le connait en occident est donc une approche holistique de la personne, qui permet de prévenir et guérir autant l’aspect physique que mental et émotionnel, par des manipulations précises et ciblées.
Un bilan énergétique qui permet un questionnement et une connaissance de soi, nécessaire au bon équilibre de chacun.

Merci à Mr Rémi Gauthier, pour cette séance bénéfique de shiatsu (ainsi que pour celles à venir).

 

Pour en savoir (encore) plus, et tester par vous même :
* Shiatsuki agrées, ici et (gage de qualité, mais pas exhaustif. Car comme dans beaucoup de domaine, le praticien doit payer pour être référencé. Il peut donc y avoir de bons praticiens “hors liste”)
*Je suis allée ici : Centre Shiatsu Tours, 37230 Fondettes
*3 à 4 séances sont préconisées. Environ 45e la séance.

Neigeline Bunet

Quelque chose à ajouter ?

  1. Genevieve - 16 mai 2012 à 16 h 43 min

    Merci pour cet article bien documenté, clair, intéressant, convaincant…

Laisser un commentaire