Proposer un article

On écoute l’album “Mona” d’Emily Loizeau

Écrit par le 6/07/2016 et modifié le 26/10/2016 - Musique - 0 commentaire

Après le spectacle de théâtre musical (créé en janvier 2016), Mona, voici Mona, le tout nouvel (et 4ème) album d’Emily Loizeau, sorti le 6 mai 2016 (chez Polydor), et on aime ! A suivre, le concert !

 
Emily Loizeau cover MONA
 

Emily Loizeau

 
Chanteuse franco-britannique au joli répertoire folk, née à Neuilly-sur-Seine (par un concours de circonstances), elle a grandi dans un petit village de Seine-et-Marne de parents artistes (un père écrivain, et poète et une mère peintre). Elle a été bercée, enfant, par la musique classique et les chansons de Brassens, Nina Simone, Barbara, Bob Dylan. Elle voulait devenir archéologue-pianiste (un beau métier). Elle a appris le piano (puis abandonné à cause d’une prof qui a cru bon de l’humilier en public après un oubli lors d’un concours…). Émily s’est ensuite installée en Ardèche et est devenue la chanteuse que l’on connaît et que l’on apprécie aujourd’hui !
 

Mona

 
Mona c’est son tout nouvel album, écrit au 104 à Paris, et à la fois une spectacle de théâtre musical. Mona raconte l”histoire d’une jeune mère à la maternité et de son bébé déjà vieux, qui vit toute sa vie en quelques jours… Une histoire un peu folle qui résonne avec la vie d’Emily Loizeau dont la mère souffrait de psychose.

Le titre I Once Was A Drowning Man est pour son grand-père qui a eu 100 ans l’année dernière et qui s’est engagé dans la Navy pendant la Seconde Guerre mondiale et qui à l’âge de 25 ans a failli se noyer avec son bateau, le Kelly, bombardé et coulé par l’ennemi (“to drown” = se noyer).

Doctor G raconte : “Elle est dépressive, elle est parfois agressive, elle a des troubles névrotiques et des projets chimériques. Elle est psychotique mais elle n’est pas hystérique, elle est un peu schizophrène, ça passe pas comme une migraine…” Sur l’impuissance et l’absurdité de l’univers psychiatrique. “Un instant à vous observer et j’ai bien cru voir votre fille madame. Faut pas vous étonner si elle est comme ça ! Les chiens font pas des chats !” Et son manque d’humanité aussi peut-être… “It’s been swell to see you Doctor G you made my day !

As A Child a été écrite pour la B.O du moyen métrage d’Emmanuel Laborie Océan sur la fin de l’enfance, de l’innocence.

Mona a été l’une des 1ères chansons écrites.

Le fond de l’eau c’est quand on prend la main d’une personne qui se noie, qui touche le fond, et que celle-ci vous attire vers le fond, comme le fait Mona…

Titres de l’album :

1. Eaux sombres
2. I Once Was a Drowning Man
3. Sombre printemps
4. Doctor G
5. As A Child
6. Mona
7. Deux pianos
8. Le fond de l’eau
9. Ondes
10. Who Is on the Phone
11. Little Monkey
12. Bless Our Ship
13. 8 Weeks Old

Retrouvez l’actu d’Emily Loizeau sur son site officiel : www.emilyloizeau.fr.

Laisser un commentaire