Proposer un article

Passé imparfait – Julian Fellowes

Écrit par le 31/07/2015 et modifié le 25/06/2017 - Livres - 0 commentaire

Le narrateur est issu d’une famille de la noblesse britannique, il a 60 ans environ et n’a pas revu Damian Baxter depuis 40 ans, lorsqu’ils étaient étudiants, et amis, puis ennemis, quand il reçoit une invitation de sa part, à laquelle il répond…

 
Passé imparfait – Julian Fellowes
 

Résumé

Le narrateur est issu d’une famille de la noblesse britannique, il a 60 ans environ et n’a pas revu Damian Baxter depuis 40 ans, lorsqu’ils étaient étudiants, et amis, puis ennemis, quand il reçoit une invitation de sa part, à laquelle il répond… Damian est mourant et extrêmement riche, il demande à son ancien “ami” de mener pour lui une enquête et de découvrir laquelle, parmi 5 femmes qu’ils ont tous les 2 connues étant jeunes, a eu un enfant de lui et lui a envoyé une mystérieuse lettre non signée 20 ans plus tôt. Le narrateur part alors à la recherche du passé de Damian tout autant que du sien. Le temps de la Saison des Débutantes, le temps de ses amours de jeunesse, le temps des vacances portugaises qui ont brutalement mis fin à toutes ces relations à la fois. Une enquête riche en émotions et en révélations.

Passé imparfait
Julian Fellowes
Éditions 10/18
Parution : 4 juin 2015
624 pages
9,60€

Auteur

Julian Fellowes : né Julian Alexander Fellowes en 1949, au Caire, de nationalité britannique, il est romancier, acteur, scénariste, producteur et réalisateur – depuis 2011, baron Fellowes de West Stafford. Il est notamment le scénariste du film Gosford Park (2001), et producteur et scénariste de la série Downton Abbey (2010-2015). Il a reçu en 2002 l’Oscar du meilleur scénario original pour Gosford Park et en 2011 l’Emmy Award du meilleur scénario pour Downton Abbey. Il est marié avec Emma Joy Kitchener-Fellowes depuis 1990, ils ont 1 enfant. Ils vivent dans le Dorset en Angleterre.
 
Julian_Fellowes_May_2014_(cropped) © Mingle MediaTV

© Mingle MediaTV

Notre avis

Passé imparfait nous plonge dans la vie d’un groupe de jeunes gens issus de la noblesse britannique, à la découverte de leur passé et la confrontation avec leur présent. Nous entrons par la grande porte, initiés par la narrateur, et nous sommes captivés immédiatement par le style, l’ambiance, l’humour, les décors, les réflexions et bien sûr l’enquête menée par le narrateur pour découvrir qui est l’enfant de Damian Baxter et qui est sa mère.

Le narrateur partage avec nous les espoirs, les illusions, voire la bêtise ou l’ignorance de ce groupe de jeunes «  de bonne famille » qui a laissé entrer dans son monde le beau et intelligent Damian Baxter… avec ce que son arrivée a provoqué de passions, jalousies, rancœurs et drames. Le narrateur réfléchit en même temps à cette époque, à son passé, à la décennie 1960, époque de sa jeunesse, à ce qui était mieux et ce qui était moins bien. On navigue entre le passé et le présent, les années 60 et les années 2000, on voit qui a réussi et qui n’a pas réussi à se faire à tous les changements de la société britannique.

Avec du recul sur son propre comportement, de l’humour, un style élégant et efficace, on suit sans vouloir fermer le livre le narrateur dans son voyage dans le passé, on assiste à la la fin d’une époque dans un milieu très restreint et trop protégé sûrement. On rencontre des personnages aux destins qui semblaient radieux et surtout tout dessinés, certains inquiets, d’autres résignés, d’autres encore révoltés. On découvre avec le narrateur leur vie présente, avec ses désillusions ou ses succès. On se laisse prendre par le suspens autour de la paternité de Damian Baxter et autour des fameuses vacances au Portugal en 1970 qui ont marqué un tournant dramatique dans les relations du groupe de jeunes gens huppés.

Un roman captivant, très bien écrit, drôle, émouvant, haletant, un vrai coup de cœur.

Laisser un commentaire