Proposer un article

Porter bébé autrement : l’écharpe de portage

Écrit par le 14/11/2011 et modifié le 14/01/2015 - Famille, Thème du mois - 3 commentaires »

Le thème du mois, sur So What?, c’est le cocooning. Prendre soin de soi, mais aussi de ceux qui nous entourent. Porter son bébé d’une façon toute douce …

 

 
Pour balader bébé, on connaissait la poussette. Chère, encombrante, difficile à transporter en voiture… et pas toujours évidente à diriger. Qui n’a pas connu l’enfer des trottoirs infranchissables… ou la rocambolesque montée dans un bus…

Il existe pourtant des solutions plus pratiques, qui permettent de transporter aisément son enfant.

On voit de plus en plus de parents qui portent leur enfant contre eux, bien emmaillotés dans une écharpe de portage.

Plus onéreux, les porte-bébé, avec armature fer et toile rigide, sont également en plein essor.

Enfin, le dernier venu, le Mei Tai, d’origine asiatique, est à mi-chemin entre l’écharpe de portage et le classique porte-bébé.

Quelques conseils pour bien porter bébé :

Physiologie : pour le confort, le bien-être et la santé de bébé, les genoux doivent être placés plus haut que les fesses, position assise.

Les cuisses ne doivent pas pendre de part et d’autre de la taille du parent, et son dos doit être arrondi.

Si l’enfant est mal positionné dans le porte-bébé, (et certains modèles sont carrément mal conçu !), tout le poids de son corps portera sur ses parties génitales. De plus, les hanches du nouveau-né ne sont pas prêtes à supporter un tel écartement. C’est seulement lorsqu’il sera capable d’attraper ses pieds avec ses mains qu’on pourra le positionner jambes écartées, toujours genoux au dessus des niveaux des fesses.

Et parce qu’on pense aussi au confort du porteur, le poids du système de portage doit être réparti de façon équilibrée : autour de la taille, milieu du dos et sur les épaules.

Le porter face contre soi :

Cela permet de garder son dos arrondi.

De plus, vous n’êtes pas à l’abri d’une chute, d’une bousculade ou d’un coup de coude, et si le bébé a le visage « face au monde », le choc sera bien plus grave que s’il avait été positionné face contre le parent.

Enfin, cette position lui permet de se réfugier, de n’être pas sans défense face aux agressions extérieures (voitures, mouvements brusques, bruits soudains …).

Pour les parents qui veulent plus de liberté de mouvement et garder un contact avec leur enfant, l’écharpe est donc idéale. Pratique, économique, physiologique, le nouage peut toutefois paraître délicat.

Pour apprivoiser l’installation de l’écharpe, il existe des ateliers un peu partout en France.

 
Aurélie, monitrice de portage au sein de l’association de soutien à la parentalité «  Simplement Parents », nous livre son expérience en quelques mots.

SO WHAT?: Comment as-tu découvert l’écharpe de portage ?
AURELIE: Une de mes amies portait sa fille en écharpe, j’ai tout de suite trouvé ce système pratique et rassurant pour moi.

SO WHAT?: Dès ton premier enfant ?
AURELIE: Oui, dès mon premier : j’ai découvert le portage en écharpe alors que ma fille avait 2 mois.
J’ai revendu ma poussette 4 mois plus tard… Car elle était devenue inutile, garée dans le hall et flambant neuve !

SO WHAT?: Pourquoi opter pour l’écharpe plutôt que pour les système pré-conçu ?
AURELIE: Le portage des bébés est instinctif, naturel et ancestral. Les bébés ont le réflexe d’agrippement dès leur naissance : ils sont physiologiquement conçus pour s’adapter au corps du porteur.
Lors de leurs premiers mois, j’ai pu rassurer mes filles, combler leurs besoins de sécurité tout en vaquant à mes occupations et en sachant qu’elles étaient tout simplement bien.
Ensuite, pour le côté pratique : avec mon bébé porté, je vais partout : dans les magasins, par les escalators, en montagne, en balade etc. Avec l’arrivée de ma deuxième fille, le portage m’a aussi permis d’être disponible pour la Grande tout en comblant les besoins de câlins de la Petite.
Avec le portage c’est aussi une découverte corps à corps, qui crée un lien unique entre le bébé et son porteur. Les bébés, voyant leurs besoins (faim, être rassurés, massés…) comblés, sont plus paisibles et pleurent bien moins car le porteur détecte les besoins avant d’en arriver aux pleurs.

SO WHAT?: La technique t’a-t-elle parue difficile au départ ?
AURELIE: Oh que oui ! 🙂 j’essayais d’installer mon bébé toute seule mais ma fille hurlait… J’ai fini par trouver un atelier près de Lyon où j’habitais. Le matin je participais à l’atelier, l’après-midi même je portais ma fille tranquillement. J’avais juste besoin d’être rassurée sur ma technique. Le coup de main pour faire les nouages a été très vite pris.

SO WHAT?: Pour toi, quels sont les avantages par rapport au mode de transport classique ?
AURELIE: Aspects pratiques : on passe partout, l’écharpe tient dans un sac, ne prend pas de place, peut servir de couverture ou pour poser son bébé si on le change.
Aspects émotionnels : le bébé découvre le monde en toute sécurité, n’est pas soumis aux stimuli extérieurs car s’il en a trop, il peut enfouir son visage contre le porteur ou s’endormir paisiblement au rythme des bercements.
Le portage, c’est vraiment une relation corporelle avec son enfant : surtout le portage dos. Ce n’est pas culturel pour nous de ne pas avoir notre bébé sous les yeux. Alors que portés, les bébés font partie de leur “groupe”, ils participent au monde sans en être le centre d’attention. J’organise mes journées en fonction de mes impératifs, à moi. Je n’adapte pas les horaires pour mon bébé : elle participe à mon quotidien et cela semble lui plaire 🙂
Le portage m’apporte une grande complicité avec mes filles et surtout de la sérénité.

SO WHAT?: Les inconvénients ?
AURELIE: Le seul inconvénient que je voie, c’est que je ne peux pas essayer de vêtements si je suis seule avec mon bébé tant qu’il ne tient pas assis !
Mais je préfère faire les boutiques avec des amies qui s’occupent de mon bébé pendant que j’essaye des vêtements. Et puis ce n’est l’affaire que de quelques mois …

SO WHAT?: Jusqu’à quel age, un enfant peut-il être porté ainsi ?
AURELIE: Jusqu’à ce qu’il n’en ait plus envie !

SO WHAT?: Une question qu’on peut se poser : ce poids n’est-il pas douloureux pour le dos ?
AURELIE: Bien porter signifie une position de sécurité et physiologique pour le bébé, et confortable pour le porteur. On ne doit pas avoir mal au dos si l’on installe bien son bébé. D’où la nécessité de participer au moins une fois à un atelier. Les écharpes et porte-bébés physiologiques, bien utilisés, répartissent bien le poids de l’enfant et ne doivent pas causer de maux de dos.

SO WHAT?: Utilises-tu l’écharpe de portage uniquement pour sortir, ou également à la maison ?
AURELIE: Chacun trouvera sa propre utilisation du portage : le soir pour calmer les pleurs, endormir bébé, ou juste pour des balades, exclusivement ou en complément d’une poussette… C’est vraiment en fonction du couple bébé-parent. Pour ma part, j’utilise l’écharpe dès que ma fille en a besoin, pour les siestes de la journée, en balade, à la maison. Parfois elle n’a pas envie d’être portée, je respecte. Il n’y a pas de limite de durée de portage, du moment que l’on a un porte-bébé de qualité et physiologique. Pas d’obligation non plus de porter tout le temps. A chacun de trouver son fonctionnement.

SO WHAT?: Que dirais-tu aux personnes qui aujourd’hui, hésiteraient encore à adopter le portage ?
AURELIE: Je leur proposerais de faire un essai. Mieux que tous les discours, c’est merveilleux de voir les bébés s’apaiser et s’endormir tranquillement dès les premières installations. C’est naturel pour eux. Du côté du porteur, le corps à corps qu’offre le portage est incroyable. C’est une sensation à expérimenter, de sentir son bébé aussi proche de soi.

SO WHAT?: En quelques mots, dis-nous comment les débutants peuvent bénéficier de conseils avisés pour se lancer ?
AURELIE: Le meilleur conseil serait vraiment de chercher un atelier proche de chez eux lors duquel une monitrice formée pourra leur apprendre la position physiologique du bébé. Mais aussi, leur présenter les différents types d’écharpes, de porte-bébés physiologiques, et de bien connaître les règles de sécurité. Ensuite, l’aventure peut commencer !

 

En savoir plus :
Le blog d’Aurelie : http://chenillpapillon.canalblog.com/
Voir: 
http://simplementparents.fr/

©Neigeline Bunet

Quelque chose à ajouter ?

  1. Elodie_linglingdamour - 15 novembre 2011 à 6 h 19 min

    Merci pour votre article complet sur l’écharpe de portage.
    J’ai également publié sur mon micro-blog un article rappelant les consignes de sécurité lorsqu’on porte bébé en écharpe.
    http://echarpe-portebebe-linglingdamour.tumblr.com/post/12317870256/rappel-des-consignes-de-securite-quand-vous-portez-bebe

Laisser un commentaire