Proposer un article

Portrait de Lucia Iraci pour Joséphine, un salon qui a du cœur

Écrit par le 19/05/2013 et modifié le 19/06/2013 - Beauté, Coquette, Portraits, Sérieuse - 0 commentaire

Lucia Iraci aime la coiffure, Lucia Iraci aime la beauté des femmes, Lucia Iraci aime la solidarité. Le portrait de Lucia Iraci pourrait se résumer ainsi, mais nous avons essayé de percer les petits secrets de celle qui a créé les salons « Joséphine pour la beauté de femmes », ces instituts de beauté solidaires où des femmes en situation précaire peuvent venir se faire coiffer et chouchouter à petit prix. Ça donne chaud au cœur. 

Lucia Iraci – Crédit photo : Didier Parizy

Mais qui est Lucia Iraci ????

Nom/prénom/pseudo : Loulou
Date de naissance (indiscret, non ? Ça commence bien hein ?) :
10/10/?
Lieu de naissance :
Italie
Situation familiale :
maman
Enfants :
2
Profession :
coiffeuse / présidente de l4 associations Joséphine pour la beauté des femmes
Signe particulier :
ténacité

Vue du salon Joséphine – Crédit photo : Didier Parizy

Pour vous connaître un peu mieux…

SO WHAT? : Quel est votre chanteur/chanteuse/groupe de musique préféré et pourquoi ?
LUCIA IRACI : Patti Pravo, pour mon adolescence en Italie.

SO WHAT? : Quel est votre film préféré et pourquoi ?
LUCIA IRACI :
Sur la route de Madison, parce que c’est la plus belle histoire d’amour racontée au cinéma, et ça me laisse un délicieux goût de bonheur à chaque fois que je le regarde.

SO WHAT? : Quel est votre livre préféré et pourquoi ?
LUCIA IRACI :
L’art de la joie de Goliarda Sapienza. Dans ce roman y est célébré l’apprentissage de chaque âge de la vie.

SO WHAT? : Avez-vous une petite manie/habitude ?
LUCIA IRACI :
Taquiner.

SO WHAT? : Quel est votre guilty pleasure/petit plaisir (pas forcément sexuel hein ?!) ?
LUCIA IRACI :
Regarder l’aube se lever sur la ville.

Vue du salon Joséphine – Crédit photo : Didier Parizy

À propos de votre profession

SO WHAT? : Comment vous est venue l’idée de créer Joséphine ?
LUCIA IRACI :
J’ai compris très jeune l’importance de se sentir belle. De plus, j’en ai fait le constat en découvrant que 80 % des pauvres sont des femmes, alors j’ai décidé de faire de ma vie un engagement, pour que toutes les femmes cabossées par la vie accèdent à la beauté et, de cette façon, retrouvent dignité et estime de soi. Réapprendre à prendre soin de soi avec bienveillance renforce la confiance en soi.

SO WHAT? : Avez-vous toujours voulu faire ce métier ?
LUCIA IRACI :
Ça n’est pas un rêve d’enfant, si c’est votre question.

SO WHAT? : Expliquez-nous votre activité.
LUCIA IRACI :
Une des plus belles qui soient. Il s’agit de mettre en valeur chaque jour des visages, des silhouettes, en leur apportant une attention toute particulière.

SO WHAT? : Racontez-nous vos tout débuts.
LUCIA IRACI :
Mes débuts sont pour moi inoubliables. Je sortais d’un monde très austère pour entrer dans cette belle futilité utile, tout cela sans trop comprendre la langue française, alors j’ai fait mon apprentissage avec tellement de joie et de curiosité… J’ai adoré cette période. Puis mes vrais débuts de coiffeuse ont commencé en séance photo, c’est là que j’ai eu la révélation de l’importance des cheveux et de l’estime de soi. Depuis je ne cesse pas de mettre toujours à jour ma compréhension de l’autre.

SO WHAT? : 3 choses que vous aimez dans votre activité.
LUCIA IRACI :
Deviner l’attente de la personne que j’ai entre mes mains ; trouver exactement ce qui lui va ; la faire sourire parce que c’est réussi.

SO WHAT? : 3 choses que vous n’aimez pas dans votre activité.
LUCIA IRACI :
Rater ; ne pas être attentive aux attentes ; parler pendant mon travail.

SO WHAT? : Les réactions les plus drôles ou marquantes quand vous parlez de votre profession.
LUCIA IRACI : Incroyable, mes cheveux sont plus longs après que vous les ayez coupés.

SO WHAT? : Des projets ?
LUCIA IRACI :
Oui : ouvrir sur toute la France des salons Joséphine pour la beauté des femmes.

SO WHAT? : Voulez-vous ajouter quelque chose ?
LUCIA IRACI :
Soyons toutes et tous solidaires.

Le site des salons Joséphine : http://josephinebeaute.fr 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire