Proposer un article

Prendre Gloria – Marie Neuser

Écrit par le 16/06/2017 et modifié le 9/06/2017 - Livres - 0 commentaire

Dans la ville italienne de P., une adolescente, Gloria, disparaît après avoir rencontré un de ses camarades dans l’église de la ville, la Miséricorde…

 

 

Résumé

Dans la ville italienne de P., une adolescente, Gloria, disparaît après avoir rencontré un de ses camarades dans l’église de la ville, la Miséricorde. L’enquête n’aboutit pas, et il n’y a aucune trace de la fillette. Les connivences et le silence tenace des habitants de P. ne facilitent pas la tâche des enquêteurs. 17 ans plus tard, alors que certains n’ont toujours pas abandonné la piste menant à Gloria, il se pourrait que la vérité éclate, finalement…

Prendre Gloria
Marie Neuser
Éditions Pocket
Paru le 11 mai 2017
456 pages
7,80€

Auteure

Marie Neuser est née en 1970 à Marseille. Elle est enseignante. Ses précédents romans lui ont valu plusieurs prix littéraires. Ils sont tous publiés chez Pocket. Son 1er roman, Je tue les enfants français dans les jardins (L’Écailler, 2011) s’inspire de son expérience en tant que professeur. Prendre Gloria (Fleuve Éditions, 2016) est inspiré librement de faits réels.

Notre avis

L’histoire commence avec la disparition d’une adolescence sans histoires dans une ville italienne et dévoile les nombreux honteux secrets que cache la ville, outre le mystère entourant Gloria. Ramifications mafieuses, Église sourde et coupable, omerta, racisme, meurtrier en série, violences sexuelles, « accidents » opportuns… L’enquête sur la disparition de Gloria avance pour ainsi dire d’un pas en avant pour deux pas faits en arrière… Et on découvre au fur et à mesure de la lecture qu’il ne s’agit pas juste de l’histoire d’une fillette qui a disparu, il s’agit du fonctionnement d’une micro société (dans la ville de P.) qui a, d’une certaine manière, permis cette disparition et ensuite étouffé l’affaire. Une vision de l’Italie qui n’est pas avantageuse. Mais fascinante.

Le suspens se fait de plus en plus haletant au fur et à mesure de la lecture. Le lecteur se doute rapidement de l’identité du coupable et du sort de Gloria, mais le suspens est ailleurs : est-ce vraiment lui ? Sera-t-il jugé et condamné ? Qui l’aide ? Pourquoi ? Quelle est la part de responsabilité des autres protagonistes ?

Le rythme est soutenu. Le roman est divisé en nombreux petits chapitres et les époques se mélangent (depuis 1993, année de la disparition de Gloria). Et à chaque chapitre le point de vue d’un des protagonistes, en alternance. Même celui du suspect n’°1. On va de découvertes en mystères, de révélations en questions.

Le style est agréable, le langage relativement soutenu mais facile à lire.

On plonge entièrement dans cette ville de P. et on en ressort ému, un peu choqué, et pas du tout pressé de refermer le livre.

La couverture est aussi très parlante…

Un très bon roman !

Laisser un commentaire