Proposer un article

Prime Time – Jay Martel

Écrit par le 4/11/2016 et modifié le 11/07/2017 - Livres - 0 commentaire

Perry Bunt est devenu professeur de scénario à l’université après une courte carrière de scénariste à succès. La seule chose qui illumine ses journées est le fait de voir la très belle Amanda dans l’amphi qui suit ses cours. Amanda qui est aussi productrice chez Galaxy Entertainment et travaille sur l’une des émissions les plus regardées du cosmos, jusqu’à récemment, et qui a pour sujet la Terre.

 
prime-time-jay-martel
 

Résumé

Perry Bunt est devenu professeur de scénario à l’université après une courte carrière de scénariste à succès. Il continue à chercher LA bonne idée pour son prochain scénario dans son miteux petit appartement de Los Angeles entre 2 cours. La seule chose qui illumine ses journées est le fait de voir la très belle Amanda dans l’amphi qui suit ses cours. Elle était tellement belle qu’il en avait mal aux dents. Mais Amanda est aussi productrice chez Galaxy Entertainment et travaille sur l’une des émissions les plus regardées du cosmos, jusqu’à récemment, et qui a pour sujet la Terre. La dernière idée des producteurs pour faire remonter leurs chiffres : offrir à leurs milliards de téléspectateurs une belle fin du monde. Sauf si Perry Bunt, oui, Perry Bunt, réussit à sauver la planète Terre…

Prime Time
Jay Martel
Éditions 10/18
Paru le 7 juillet 2016
480 pages
8,40€

Auteur

Jay Martel : dramaturge et journaliste, scénariste de plusieurs séries à succès. Prime Time est son 1er roman. Jay Martel vit à Los Angeles aux États-Unis.

Notre avis

Drôle, étonnant, inspiré, plein d’imagination, imprévisible. Un roman à lire !

La science-fiction ne me plaît généralement pas (du tout). Mais dans ce roman, elle est parfaitement bien amenée, de manière très drôle et étonnante. La théorie construite par Jay Martel pour amener les extra-terrestres est juste drôle et surprenante. Et sophistiquée. Les extra-terrestres sont, sous couvert de civilisation « parfaite et avancée », une bande de monstres sans scrupules. On adore les détester.

Perry Bunt est un héros comme on les aime : ennuyeux, inutile, anti-sexy, avec un fort sens des valeurs. Et à qui il arrive des (mes)aventures incroyables, au sens propre comme au figuré. Et on l’adore pour tout ça.

Le vrai sujet du roman : le joug du divertissement colonialiste. Vous comprendrez mieux en lisant le roman… Notre civilisation est malmenée, ses travers sont mis en exergue, on aime cette critique acide de nos comportements, drôle et qui nous fait réfléchir.

Chapeau au traducteur, Paul Simon Bouffartigue, car le roman est truffé de jeux de mots, de bons mots, qui sont très bien amenés et drôles, même traduits en français.

Un roman qui fait rire aux éclats ! (Et ce n’est pas courant…) Que l’on a du mal à lâcher.

Un coup de cœur pour ce roman !

Laisser un commentaire