Proposer un article

Recette hivernale (et réconfortante) : daube de porc forestière

Écrit par le 26/01/2013 et modifié le 27/01/2013 - Cuisine - 0 commentaire

Il y a des jours où on a envie de manger des plats terroirs, en sauce, mijotés.

Dans ces moments là, les pots au feu, poule au pot, bœuf bourguignon, cassoulet, gratin dauphinois, fondues de fromages …
Pour le coup, une daube fera l’affaire. (dans le sens culinaire du terme hein …)

Ce qui m’a plus dans cette recette, c’est qu’il est à base de vin blanc, et non de vin rouge comme dans le bourguignon.
Ça change un peu !

voir l'image en taille réelle

 Pour 4 personnes, il vous faut :

-1,2 kg de porc
-250g de ventrèche ou de lard fumé
-2 gros oignons
-3 gousses d’ail
-800g de pommes de terre à chair ferme
-250g de champignons frais ou séchés (cèpes, champignons des bois, à défaut, champignon de paris)
-2 c. à soupe d’huile
-1 c. à soupe de farine
-1 bouteille de vin blanc sec
-1 petit verre d’Armagnac (facultatif)
-75 cl de bouillon de volaille
-1 bouquet garni (thym, laurier)
-sel et poivre

 

Couper la viande en morceaux et la ventrèche en lardons.
Peler et émincer les oignons.

Faire revenir la viande dans une grande cocotte avec un peu d’huile.
Quand les morceaux commencent à dorer, ajouter les oignons et les lardons pour le faire rissoler ensemble.

Saler, poivrer et saupoudrer de farine. Mélanger sans laisser roussir.
Mouiller aussitôt avec le vin blanc (additionné ou non d’Armagnac) et le bouillon.

Ajouter les gousses d’ail pelées et le bouquet garni.
Couvrir et laisser mijoter 1h à tout petit frémissement.

Pendant ce temps, éplucher, laver et couper les pommes de terre en cubes.
Nettoyer les champignons et les couper grossièrement.

Introduire ces légumes dans la cocotte, bien les enfouir et poursuivre la cuisson 30mn.
Servir directement dans la cocotte après avoir retiré le bouquet garni.

Bon appetit !

Neigeline Bunet

EnvieDeBienManger: créez votre carnet perso et bénéficiez de nombreuses réductions valables en magasin sur vos produits préférés!

Laisser un commentaire