Proposer un article

Son carnet rouge – Tatiana de Rosnay

Écrit par le 18/09/2015 et modifié le 10/09/2015 - Livres - 0 commentaire

 
Son carnet rouge - Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay nous livre ici plusieurs nouvelles autour d’un même thème : l’amour interdit. Derrière le regard d’une multitude de personnages très différents, on part à la rencontre de la tromperie et de la trahison, en découvrant les sentiments qu’elles transportent.

Son carnet rouge
Tatiana de Rosnay
Editions Heloïse d’Ormesson
Paru en avril 2014
192 pages
17€

 

Tatiana_de_Rosnay_-_Livre_sur_la_Place_2014_(15037698189) copyright ActuaLitté© ActuaLitté

Tatiana de Rosnay : née en 1961 à Neuilly-sur-Seine (92), journaliste, auteure et scénariste française. Elle a vécu en France, aux Etats-Unis et en Angleterre avant de s’installer à Paris. On lui doit de nombreux romans et nouvelles. Son roman Elle s’appelait Sarah (2007) lui a valu plusieurs prix et a été adapté au cinéma. Il a été vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. Tatiana de Rosnay a plusieurs fois été classé par des magazines parmi les auteurs les plus lus ou les plus vendus en Europe.

Site officiel : www.tatianaderosnay.com.

 
L’écriture si fluide et personnelle de l’auteure nous permet sans difficulté de nous plonger rapidement dans des univers dissemblables, dans lesquels chacun peut se reconnaître. Le principe de la nouvelle (récit court) est un véritable cadeau qu’elle fait au lecteur en lui donnant la possibilité d’assister aux victoires et aux échecs de couples officiels ou cachés. On retrouve la grandeur d’âme qui fait certainement aujourd’hui la renommée de Tatiana de Rosnay.

L’ouvrage est d’une simplicité déconcertante à lire, dans le bon sens du terme tant la rédaction de nouvelles peut s’avérer complexe et périlleuse. Le lecteur peut s’engouffrer dans les récits pour n’en sortir qu’à la dernière page sans avoir vu le temps qui passe.

Les écrits de Tatiana de Rosnay dégagent une vraie beauté qu’on aurait du mal à expliquer. Les lieux qu’elle décrit sont souvent magistraux. Ses personnages sont souvent jeunes et beaux, à tel point que, et ce sera le seul reproche fait ici, ils peuvent nous apparaître très éloignés de nos réalités. Une foule de personnages se livre quasiment à nus, au sens propre comme au sens figuré. Mais l’auteur canalise brillamment toutes les énergies pour n’en retenir que l’essentiel… L’amour !

Laisser un commentaire