Proposer un article

[Test] SimCity BuildIt (mobile)

Écrit par le 4/05/2016 et modifié le 4/05/2016 - Jeux vidéo - 0 commentaire

Un jeu de construction de ville gratuit, plutôt sympa, avec quelques défauts toutefois. SimCity BuilIt est la version mobile de SimCity, le jeu de construction de ville sur PC de EA Games. On aime. On aime beaucoup le graphisme, on aime un peu moins l’évolution assez laborieuse parfois, et les villes, même si on tâche de faire preuve de créativité, se ressemblent inexorablement toutes. Le jeu est en français, un détail mais quand même. Découvrez notre test.

SimCity BuildIt 0
 

Le concept

 
Un jeu de construction de ville consiste à… construire une ville donc. Le joueur est promu maire d’une ville (d’un terrain vague, en fait, quand on commence la partie), et doit construire et gérer des routes, habitations, services, commerces, usines, distractions afin de rendre sa population heureuse et de gagner beaucoup d’argent. Plus la population est heureuse, plus le maire gagne de l’argent (le fameux principe de la proportionnalité au bonheur des impôts locaux).

Le but du jeu : avoir de très nombreux et heureux habitants et être très riche.

Un tutoriel au début nous aide à construire notre 1ère route, puis notre 1er immeuble d’habitation, notre 1ère usine. Plutôt pratique pour débuter. On peut ensuite déplacer toutes les constructions, supprimer les routes et en construire de nouvelles.

Plusieurs moyens pour gagner de l’argent (simflouz) et des points et cadeaux : améliorer les immeubles d’habitation ; prélever les impôts ; vendre des objets fabriqués dans nos usines et boutiques via la plateforme de commerce international (qui se débloque à un certain niveau) ou via la cargo (qui se débloque plus tard encore) ; participer au concours des maires (à partir du niveau 17) avec d’autres joueurs.

On peut aussi relever des défis qui enrichissent le jeu (des défis en répétant des actions du jeu sont disponibles en cliquant sur la maison du maire, le concours des maires, les défis de la Tour Vu…). Défis qui nous font gagner de l’argent, des points ou encore des cadeaux bien utiles. Les différents défis sont un vrai plus pour captiver le jouer.

Le jeu est très joli, avec la réalité augmentée des jeux de lumière quand notre ville est plongée dans la nuit, le matin, le jour ou le soir. On adore se balader dans notre ville la nuit lorsqu’elle est éclairée et zoomer sur les rues entre les buildings… Et alors ?

Comme indiqué en introduction, le jeu est gratuit. Et il est possible d’acheter via l’application des SimCash. A partir du niveau 14 on a la possibilité de visionner des publicités en échange de cadeaux (plutôt sympa et pratiques généralement). On peut aussi se connecter via son compte Facebook mais ce n’est pas obligatoire pour jouer ni même pour avoir accès à la plateforme de commerce internationale ou au concours des maires.

SimCity BuildIt 6
 

Les immeubles d’habitations

 
Les immeubles d’habitations – indispensables pour loger nos électeurs – peuvent être ajoutés au fur et à mesure de l’avancement de la partie (le menu de droite nous indique combien on peut en ajouter) et se remplissent d’habitants pourvu qu’on les construise et améliore grâce aux objets produits dans les usines et boutiques. A chaque amélioration d’immeuble, on gagne des habitants, de l’argent et des points (pour passer au niveau supérieur).

Les immeubles d’habitations ressemblent d’abord à un chantier lorsqu’on les place dans notre ville (le long d’une route) puis deviennent des petites maisons, des maisons plus grandes, des petits immeubles et enfin des buildings (à l’américaine). Au fur et à mesure de la partie donc (et de l’augmentation de notre niveau), on améliore les immeubles d’habitation qui de petites bicoques tristounes limite moches deviennent gigantesques buildings ultra chics en passant par grandes villas et petits immeubles bourgeois.

S’il existe plusieurs types de maison et immeuble, on finit par avoir de nombreux terrains identiques dans la ville, et toutes les villes des joueurs finissent par un peu trop se ressembler. On remplit sa ville pour gagner toujours plus d’argent et d’habitants et on obtient (tous) des villes surchargées. S’il est possible de ne pas faire évoluer un immeuble (pour créer un joli quartier résidentiel par exemple ou ne pas saccager le front de mer avec des buildings), on se retrouve tout de même avec des petits quartiers de maisons identiques (il doit y avoir entre 5 et 10 types d’immeubles).

On peut débloquer plus tard dans le jeu (suite à des mises à jour gratuites du jeu) des bâtiments de style parisien, londonien et tokyoïte… . Mais ces types d’immeuble se débloque avec l’aéroport, à un niveau assez élevé du jeu. Notre ville ressemble déjà à une ville américaine…

Le manque de diversité dans les immeubles d’habitation est un peu dommage.

SimCity BuildIt 1
 

Les services

 
Notre ville a besoin d’énergie, d’usines, de services et de boutiques pour le confort de ses habitants et pour fabriquer les produits nécessaires à l’amélioration des immeubles et pour les ventes. Pas de services pas d’habitants (le fameux principe d’abandon des habitations pour défaut de services de proximité).

Les plus petits bâtiments, quelque soit le service, ne sont pas très chers (6 000 simflouz environ un château d’eau ou une éolienne par exemple), les plus grands sont plus chers (45 000 simflouz la station de pompage). Les 1ers offrent de l’énergie (eau ou électricité) à peu d’immeubles d’habitation, les seconds à beaucoup plus. Logique. Le joueur débloque des bâtiments de service de plus en plus perfectionnés et efficaces et de plus en plus chers. De manière générale, on n’achète rien en-dessous de 6 000 simflouz. Et les améliorations des immeubles d’habitation rapportent entre 600 et 1 500 simlflouz chacune environ (après un certain niveau toutefois et avec pas mal de produits manufacturés). Les ventes des produits rapportent plus souvent quelques centaines de simflouz. Le chemin est long jusqu’aux 72 000 simflouz nécessaires pour certains bâtiments de service (le commissariat par exemple)… Les plus petits bâtiments de services s’avèrent rapidement inefficaces, la population augmentant rapidement, et acheter tous les services les plus chers s’avère assez compliqué et long (et un peu décourageant donc).

On ajoute donc des bâtiments pour fournir de l’eau et de l’électricité à notre ville : énergie écologique ou pas, à chaque joueur de choisir.

On place nos usines afin de fabriquer des matières premières que l’on utilisera pour améliorer les immeubles, fabriquer des objets dans les boutiques ou pour les vendre.

Des services doivent être installés dans la ville : pompiers, police, hôpital… Des services qui sont nécessaires si on ne veut pas voir les habitants déserter les immeubles… Et si on veut qu’ils soient heureux et paient toujours plus d’impôts. On devra aussi améliorer les routes (qui passent de 1 voie à 6 voies) afin d’éviter les embouteillages.

Des boutiques se débloquent au fur et à mesure du jeu, pour créer des objets utilisés aussi pour améliorer les immeubles ou à vendre. On peut améliorer les boutiques moyennant une petite poignée de simflouz tout de même, et en augmenter la capacité et la vitesse de production.

SimCity BuildIt 2
 

Les spécialisations

 
Les spécialisations sont des bâtiments que l’on peut ajouter dans notre ville de plusieurs catégories : parcs, éducation, transports, plage, divertissement, montagne, jeu, monuments, culte. Chaque bâtiment de spécialisation augmente la population alentour dans les immeubles d’habitation. Et rend les habitants plus heureux.

La plage (à partir du niveau 15) et la montagne sont des zones spécifiques qu’il faut débloquer avec des objets spéciaux particuliers avant de les aménager (objets pas toujours rapides à obtenir, mais on peut les acheter à d’autres joueurs).

Là aussi, les bâtiments de spécialisation sont assez chers, et les prix sont plutôt décourageants. On est, par exemple, obligé d’acheter un Ministère de l’éducation, un Ministère des transports (40 000 simflouz chacun) ou encore le Siège Divertissement (60 000 simflouz) avant d’équiper la ville en écoles, gares routières et autres hôtels. C’est encore une fois parfois un peu décourageant au vu du prix des bâtiments à ajouter et parce qu’ils ne sont qu’une étape avant de pouvoir équiper la ville en écoles, transports, divertissement…

Les services et bâtiments de spécialisation étant très chers, le temps que l’on économise afin de s’offrir un bâtiment de spécialisation, il y a toujours un ou plusieurs services dont la pénurie fait fuir les habitants…

SimCity BuildIt 5
 

Conclusion

 
J’ai testé 2 façons de jouer, et aucune n’a été plus efficace que l’autre… Si l’on décide de placer les services nécessaires (avec les équipements le splus importants et les plus chers) avant d’ajouter de nombreuses habitations, on évite que les habitants ne soient pas heureux et abandonnent leur immeuble, on récolte des impôts à un fort taux d’imposition, mais puisqu’on a assez peu d’immeubles et besoin de beaucoup d’argent pour les services, le rythme est très lent, on gagne de l’argent moins vite (moins d’immeubles d’habitation à améliorer donc moins de rentrées d’argent). Inversement, si on construit le plus d’immeubles d’habitation possible, dès qu’ils se débloquent, on a de bonnes rentrées d’argent et toujours quelque chose à faire (on doit produire les éléments nécessaires dans nos usines et commerces à l’amélioration des immeubles d’habitation) mais on est vite débordés par le manque de services et on n’arrive pas facilement à faire face à la demande (eau, électricité…). Bref, dur dur la vie de maire à SimCity BuildIt !

SimCity BuildIt reste un bon jeu de construction de ville, mais les prix très élevés de toutes les constructions et l’absence de prix raisonnables peut décourager les joueurs. Autre petit défaut, selon nous, les villes finissent par se ressembler un peu toutes avec leurs immenses buildings.

On aime le design et les lumières (nuit, matin, jour, soir). Il y a pas mal de choses à faire, entre les immeubles d’habitation à améliorer, les nouvelles constructions à ajouter et les différentes défis qui se débloquent au fur et à mesure de la progression.

On peut recevoir (ou pas) sur son téléphone des notifications quand nos produits sont prêts, quand un nouveau cargo est arrivé… (Au cas où on n’ai pas pensé à jouer pendant un petit moment…)

A tester !

SimCity BuildIt (mobile)
EA Games
Sorti le 24 octobre 2014
Gratuit (achats possibles via l’application)
Disponible sur Android, iOS
www.ea.com/simcity-buildit

SimCity BuildIt 3

Laisser un commentaire