Proposer un article

Tour de France coquin

écrit par le 5/07/2015 - Sexe - 0 commentaire

Dans quelle région préfère-t-on la cuisine pour y faire des galipettes, pratique-ton l’exhibitionnisme ou a-t-on plus de 10 rapports sexuels par semaine ? Autant de questions que vous vous êtes toujours posées. Nous vous proposons d’y répondre avec Soft Paris, marque de vente à domicile de lingerie et sextoys, qui nous dévoile les résultats d’un sondage sur les habitudes sexuelles des Français région par région. Et vous, vous êtes de quelle… région ?

Tour de France coquin

© Soft Paris

On peut se demander en quoi une région peut bien influencer notre sexualité. La météo, les coutumes ancestrales, la position de la lune (sans jeu de mots), des astres, la tradition culinaire ?

Et aussi… Nos pratiquent sexuelles changent-elles à chaque fois que l’on déménage ? On imagine que non… Doit-on choisir sa prochaine destination de vacances en France selon ses envies sexuelles du moment ? Probablement pas… Est-ce que “De quelle région es-tu ?” sera la nouvelle question n°1 des rencontres ?

Découvrez ce Tour de France des pratiques sexuelles région par région.
 

1. Alsace

 

  • 53,8% des Alsaciens sont tentés par une relation homosexuelle.
  • 46% des Alsaciens affirment ne pas aimer la sodomie.

 

2. Aquitaine

 

  • Pour 9,3% des Aquitains la piscine est le lieu n°1 pour faire l’amour.
  • 3,1% des Aquitains fantasment sur la domination.
  • 3,8% des Aquitains fantasme de faire l’amour avec une personne en uniforme.
  • 1,9% des Aquitains préfèrent faire l’amour à la verticale.
  • 10,7% des Aquitains fantasment sur une orgie.

 

3. Auvergne

 

  • 28,6% des Auvergnats préfèrent le sexe dans une voiture.
  • 14,3% des Auvergnats préfèrent la fellation parmi tous les actes sexuels.
  • 42,9% des Auvergnats déclarent avoir trouvé le Point G (chiffre le plus bas de France).
  • 14,3% des Auvergnats se verraient bien avoir une relation sexuelle homosexuelle.
  • La levrette est la position favorite de 14,3% des Auvergnats.

 

4. Basse-Normandie

 

  • Pour 13,3% des Bas-Normands le point G est une utopie.
  • 3,4% des Bas-Normands fantasment sur la soumission.
  • Les Bas-Normands sont 4,3% à se filmer pendant qu’ils font l’amour.
  • 46,7% des Bas-Normands préfèrent être dominés plutôt que dominants (c’est le taux le plus élevé de France).
  • 21,7% des Bas-Normands aiment prendre le risque de se faire surprendre dans les lieux publics.

 

5. Bourgogne

 

  • 33,3% des Bourguignons préfèrent fouetter plutôt que se faire passer les menottes.
  • Les Bourguignons sont ceux qui ont eu le moins de partenaires sexuels dans leur vie : ils sont 33,3% à en avoir eu 1 ou 2.
  • 83,3% des Bourguignons prétendent n’atteindre l’orgasme qu’1 fois sur 10.

 

6. Bretagne

 

  • Les Bretons sont 7,1 % à préférer faire l’amour à la verticale.
  • 4,3 % des Bretons préfèrent faire l’amour dans le douche ou le bain.
  • 2,6% des Bretons pratiquent l’exhibitionnisme et 1,3% le voyeurisme.
  • Selon 1,4% des Bretons le Point G est une utopie.
  • 12,3% des Bretons se filment en faisant l’amour.

 

7. Centre Val de Loire

 

  • 33% des Centrais donnent une note de 5/5 à leur vie sexuelle ; c’est la meilleure note de France.
  • Les Centrais sont 7,7% à avoir un rapport sexuel par jour (meilleur chiffre de France).

 

8. Champagne-Ardenne

 

  • Les Champardennais sont 17,4% à préférer faire l’amour dans la douche ou dans le bain.
  • 8,7% des Champardennais ont déjà testé une relation homosexuelle.
  • Un rapport sexuel homosexuel tente 47,8% des Champardennais.

 

9. Franche-Comté

 

  • 51,1% des Francs-Comtois aiment la sodomie.
  • 2,2% des Francs-Comtois aiment faire l’amour dans la nature.

 

10. Haute Normandie

 

  • Les Hauts-Normands sont 13,3% à préférer la cuisine comme lieu pour faire l’amour.
  • 1,4% des Hauts-Normands pratiquent le bondage.
  • 6,7% des Hauts-Normands ont un orgasme à chaque fois.
  • 53,3% des Hauts-Normands préfèrent la levrette.
  • 9,4% des Hauts-Normands ont pour fantasme de faire l’amour avec une personne en uniforme ; c’est le pourcentage le plus élevé de France.

 

11. Île-de-France

 

  • La localisation du point G est un mystère pour 35 % des Franciliens.
  • 1% des Franciliens préfère son bureau pour faire l’amour.
  • 1,5% des Franciliens préfèrent l’ascenseur pour faire l’amour.
  • 1,5% des Franciliens ont un rapport sexuel par jour.
  • 1% des Franciliens simule l’orgasme à chaque fois.
  • Les franciliens sont 2% à préférer la cuisine pour faire l’amour.
  • 1,5% des Franciliens préfèrent le sexe en voiture.
  • 2% seulement des Franciliens apprécient les ébats dans la piscine.
  • 19,6% des Franciliens ont déjà testé une relation homosexuelle.

 

12. Languedoc-Rousillon

 

  • Le 69 est la position favorite de 13,3% des Languedociens.
  • 20% des Languedociens ignorent où se situe le point G.
  • 20% des Languedociens aiment la sodomie.
  • 11,9% de Languedociens prennent le risque de se faire surprendre dans des lieux publics.
  • 14,3% des Languedociens pratiquent le bondage.
  • 5,6% des Languedociens fantasment sur une orgie.
  • 51,1% des Languedociens disent préférer la sodomie à la pénétration vaginale.
  • 5,6% des Languedociens fantasment sur leurs collègues de travail.

 

13. Limousin

 

  • 25% des Limousins atteignent l’orgasme à tous les coups ; c’est le pourcentage le plus élevé de France.
  • 16,7% des Limousins sont tentés par la stimulation de la prostate (chiffre le moins élevé de France).
  • 8,3% des Limousins donnent une note de 5/5 à leur vie sexuelle.
  • 8,3% des Limousins ont eu uniquement 1 ou 2 partenaires sexuels.
  • 1/3 des Limousins préfère faire l’amour dans la nature.

 

14. Lorraine

 

  • 76,7 % des Lorrains déclarent avoir trouvé le point G ; c’est le pourcentage le plus élevé de France.
  • Pour 7% des Lorrains l’ascenseur est leur lieu favori pour faire l’amour.
  • 7% des Lorrains sont des inconditionnels de la masturbation avec un sextoy et 4,7% de la masturbation manuelle.

 

16. Midi-Pyrénées

 

  • 13,3% des Midi-Pyrénéens prétendent simuler l’orgasme à chaque fois.
  • 0,8% des Midi-Pyrénéens fantasment sur leurs collègues de travail.
  • La stimulation de la prostate tente 56,7% des Midi-Pyrénéens.
  • Les midi-Pyrénéens sont 4,4 % à pratiquer l’échangisme, le masochisme ou le mélangisme.

 

16. Nord-Pas-De-Calais

 

  • 5,5% des Pas-de-Calaisiens pratiquent l’exhibitionnisme et 4,4% le voyeurisme.
  • 1,1% des Pas-de-Calaisiens pratiquent le mélangisme.
  • 10,1% des Pas-de-Calaisiens préfèrent être dominés.
  • 6,4% des Pas-de-Calaisiens fantasment sur le bondage.

 

17. Pays de la Loire

 

  • 26,5% des Ligériens ont pour actes sexuels favoris le cunnilingus et la fellation.
  • 4,1% des Ligériens préfèrent la position du 69.
  • 8,2% des Ligériens simulent l’orgasme 9 fois sur 10.

 

18. Picardie

 

  • 8,1 % des Picards ont plus de 10 rapports sexuels par semaine.
  • 27% des Picards pratiquent régulièrement la sodomie.
  • 1,1% des Picards pratiquent l’échangisme.

 

19. Poitou-Charentes

 

  • Seulement 2,2% des Poitou-Charentais préfèrent la fellation ; c’est le taux le plus bas de France.
  • 8,9% des Poitou-Charentais préfèrent le cunnilingus et la fellation parmi tous les actes sexuels.
  • 73,3% des Poitou-Charentais déclarent avoir trouvé de Point G (2ème plus important pourcentage en France).

 

20. PACA

 

  • Les Pacaiens sont 5,3% à préférer leur bureau pour faire l’amour.
  • 5,3% des Pacaiens pratiquent régulièrement la sodomie.
  • 1,7% des Pacaiens rêve de faire l’amour avec une célébrité
  • 11,9% des Pacaiens fantasment sur la domination et 10,2% sur la soumission.
  • 1,7% des Pacaiens fantasment sur le bondage.

 

21. Rhône-Alpes

 

  • 6,6% des Rhonalpins rêvent de faire l’amour avec une célébrité.
  • 0,5% des Rhonalpins pratique le masochisme.
  • 1,2% des Rhonalpins simulent l’orgasme 9 fois sur 10.
  • 1,2% des Rhonalpins ont plus de 10 rapports sexuels par semaine.
  • Les Rhonalpins sont 19% à faire l’amour dans les lieux publics.

Laisser un commentaire