Proposer un article

Tu sais ce qu’elle te dit la Ménagère de moins de 50 ans ?

Écrit par le 26/07/2014 et modifié le 25/07/2014 - Famille - 4 commentaires »

Cette expression « Ménagère de moins de 50 ans » ne vous donne-t-elle pas envie de choper le 1er objet qui croise votre regard, de l’empoigner fermement, et de frapper violemment tous les autres objets qui se trouvent dans un rayon de 1 mètre avec ? Ou simplement de hurler ? A moi, si.

 

SoWhat-Ménagère

 

Ménagère.

Dans le dictionnaire (certes, pas de toute fraîcheur le dico), une ménagère est « une femme qui a soin du ménage, qui s’occupe de l’administration du foyer »*. Sérieusement ? L’expression est courante aujourd’hui pour déterminer les différentes catégories de population au sujet de l’audience des chaînes de télévision par exemple, dans les sondages… Au XXIème siècle, on considère encore les femmes en général comme les bobonnes du foyer ? Femme au foyer ou working girl (femme qui travaille, en fait), on mérite mieux comme définition !

 

Toi-même !

Vous noterez, la ménagère n’a pas de masculin. C’est Larousse qui le dit ! Or aujourd’hui il y a de plus en plus d’hommes au foyer. La preuve que cette dénomination n’a plus lieu d’être. Le ménager de moins de 50 ans, pffff, on n’y penserait même pas. Alors que les hommes aussi peuvent s’occuper du ménage et de l’administration du foyer. C’est quoi, au juste, « l’administration du foyer », d’ialleurs ? La compta ? Il y a la consultation des comptes sur Internet pour ça aujourd’hui. La liste des courses ? Certes, on entend encore dans les magasins des hommes au téléphone avec leur moitié, Chérie, les citrons, tu les veux jaunes ou verts ? Et les cerises, jaunes ou rouges ?. Mais il doit bien y avoir des applis pour ça. Ou il y en aura bientôt. Et la domotique va venir au secours des pas-doués-de-la-liste-de-courses (hommes ou femmes) avec les réfrigérateurs qui savent ce qu’on voudra manger la semaine prochaine et ce qu’il faudra acheter pour le cuisiner aussi. Est-ce que c’est faire la déco ? OK, il y a plus de lectrices que de lecteurs de magazines de déco, et aussi plus de ménagères que de ménagers devant les émissions télé de déco. Mais on voit des décorateurs célèbres masculins ! Et il faut dire que nous, les femmes, aujourd’hui, on se sert aussi des perceuses, des décolleuses à papier peint, des scies électriques et autres ponceuses… Ça fait « ménagère », ça, selon vous ? Nous, on dit passionnée de déco, ou douée en bricolage.

 

Dans le même panier.

Est-ce qu’on est TOUTES des ménagères ? Je veux dire, les jeunes, les trentenaires, les quadra, les quinqua ? Les femmes au foyer, les pilotes de ligne, les magistrates, les conductrices de poids lourds, les cadres, les esthéticiennes, les auto-entrepreneures, les ministres… ? Oui, en fait, les femmes quoi ? C’est un peu la « housewife » anglo-saxonne, c’est ça ? Femme au foyer ou ménagère ? Larousse (toujours le même) nous dit qu’une femme au foyer est une « femme sans profession, qui s’occupe de sa famille ». OK, donc la ménagère, c’est qui à la fin ???? Les femmes qui font le ménage ? Normalement, on fait toutes un peu de ménage à la maison, qu’on vive seule, avec des enfants, ou avec Amour avec qui on partage les tâches ménagères (oui, c’est le XXIème siècle lorsque je rédige cet article). Et si l’administration du foyer ce sont les comptes, les courses, la déco, et bien nous sommes donc toutes des ménagères. Et les hommes qui vivent seuls ou avec leurs enfants, ils ont une ménagère qui vient tous les jours pour faire leur ménage, leur compta ? Et ils font comment, sinon, alors ???? Ménagère, sans ménager, cherche linge sale, crottes dans litière et listes de courses à gribouiller… Il y a des applis qui te permettent de trouver une ménagère pour quand tu n’en as pas déjà une à la maison ? Ça rappelle les démarcheurs téléphoniques qui commencent par la fabuleuse et non moins pertinente question : « Est-ce vous, Madame, qui vous occupez de l’abonnement téléphonique à la maison ? – Grave ! Je suis la ménagère ! »

 

Vieillerie.

D’ailleurs, à partir de quelle âge on devient une ménagère ? 18 ans, la majorité ? 25 ans, symbole – vieillot aussi – qui faisait des femmes non mariées des catherinettes ? 30 ans, âge moyen du mariage des femmes (de nos jours) ? 35 ans, quand on se dit qu’on devient grande parce qu’on est plus proche des 40 sue des 30 ? Bref, ce n’est pas très clair, ça prouve aussi que ce terme n’a plus sa place dans notre vocabulaire. Tenez, je vais même regarder un dictionnaire plus récent… Et bien, oui, toujours la femme qui entretient la maison et, oui, elle est ENCORE dans le dico!

 

Bref.

Définition floue, sexiste puisque les hommes n’ont pas la chance de pouvoir être des managers, vieille puisque les nouvelles technologies (Internet, domotique) ne sont même pas prises en compte, on est d’accord pour se débarrasser de cette dénomination. Et d’un point de vue pratique, Larousse sera ravi de faire de la place aux nouveaux mots, bioéconomie**, écoresponsable**, obsolescence programmée**, iconique**, tourisme spatial**, tag**, tripant**. Le XXIème siècle je te dis! Oui, on aime tous se renouveler, être à la mode, quoi. Même Larousse. (Et Robert, aussi, n’allez pas croire que j’ai quelque chose contre Robert, c’est juste que là, au moment où je vous écris cet article clairement instructif, j’ai Larousse sous la main. J’ai sûrement tort de ne pas me balader avec tous mes dicos sous la bras tout le temps, c’est un peu mon métier, les jolis mots et les belles définitions, mais rapport au poids des sacs et bagages, j’ignore cette obligation, en fait. Non, je ne suis pas au bureau, là, tout de suite, et alors ?)

 

So What ?

Reste à trouver par quoi la remplacer, cette honnie dénomination. Oui, parce que critiquer sans proposer de solutions de rechange, c’est un peu facile, et vain. « Girl power de moins de 50 ans ? » Ça fait un peu puéril. Ou comics américain. « Jeunettes même pas quinqua » ? Un peu démago. « Vieilles de plus de 18 ans et de pas encore 60 »? Un peu long, et pas optimiste. « Meufs » ? Un peu familier et incomplet. « Femmes de 18 à 50 ans » ? Mais c’est pas du tout idiot ça en fait ! Des femmes, qui ont moins de 50 ans. Clair, sans arrière pensée, précis, concis. Je me demande pourquoi on n’y a pas pensé avant en fait. Oui, on va proposer ça. (Reste à savoir à qui, mais bon, je ne peu pas résoudre touuuuuus les grands problèmes de ce monde en un seul article, vous le comprendrez bien.)

 

 

* Définition du Larousse, édition 2004.
** Nouveaux mots entrant dans le dictionnaire Larousse 2015.

 

 

Illustration : Manon Godard
www.manongodard.com

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 26 août 2014 à 12 h 36 min

    Merci!
    En effet, les hommes et femmes évoluent plus vite que leurs institutions (au sens large), et les jeunes que les anciens! ^^

  2. audeterrienne - 26 août 2014 à 12 h 25 min

    Extra, et l’article et les dessins !
    Le publicitaires ont souvent eu un métro de retard sur l’actualité…
    Comme les parents quand ils commencent à comprendre le langage codé de leurs ados, c’est que ceux cis sont passés à un autre mode de communication ;-))

  3. Marie-Aube - 28 juillet 2014 à 19 h 41 min

    Il reste tout de même “les ménagères de moins de 50 ans”, cette dénomination n’a pas été actualisée.

  4. vero - 28 juillet 2014 à 16 h 31 min

    “la ménagère de moins de 50 ans” correspond a une segmentation de la population faite par les publicitaires dans les années 50-60, quand les femmes restaient majoritairement au foyer.

    maintenant les dénominations des cibles sont bien plus nombreuses : les enfants, ados, jeunes actifs, seniors, parents, homos etc.

Laisser un commentaire