Proposer un article

Un navire de Sea Shepherd qui protégeait les vaquitas attaqué

Écrit par le 6/02/2019 et modifié le 7/02/2019 - Animaux, Ecologie - 0 commentaire

Les vaquitas marinas sont une espèce de marsouin, un animal marin, en danger d’extinction et qui fait partie de la liste des 100 espèces les plus menacées au monde. Le navire de l’association Sea Shepherd, le M/V Farley Mowat, qui patrouillait dans le golfe de Californie afin de protéger cette espèce, a été (de nouveau) attaqué par des braconniers en janvier dernier…

 

© Paula Olson

 
Le golfe de Californie abrite un écosystème riche et de nombreuses espèces rares et menacées, notamment le plus grand animal de la planète, la baleine bleue, le plus petit cétacé du monde, le marsouin vaquita (aussi le mammifère marin le plus menacé d’extinction de la planète), on encore le requin marteau halicorne, la tortue luth du Pacifique, la tortue verte, le poisson totoaba (braconné pour le trafic de sa vessie natatoire, vendue sur le marché noir au prix de $ 100 000 l’unité). Des réserves marines et des zones protégées ont été créées pour la sauvegarde des espèces et de leur milieu. Un refuge marin des vaquitas est reconnu par l’UNESCO et bénéficie d’une protection fédérale de la part du Mexique. L’usage de filets maillants y est interdit pour ne pas empiéter sur l’habitat des animaux. Le nouveau gouvernement mexicain de Andrés Manuel Lopez Obrador a mis en place des solutions pour préserver le golfe de Californie.

L’association Sea Shepherd est présente depuis 2015 dans la partie supérieure du golfe de Californie afin de protéger les marsouins vaquitas, dans le cadre de l’opération Milagro. Sea Shepherd retire des eaux les filets maillants illégaux qui capturent les espèces protégées. Depuis 2015 plus de 174 000 mètres de filets ont été retirés par Sea Shepherd et plus de 3 100 animaux ont été sauvés. En décembre 2018, Sea Shepherd a retiré plus de 60 filets maillants.
 

© Paula Olson

 
Le navire de l’association Sea Shepherd, le M/V Farley Mowat, a essuyé des jets de projectiles et cocktails Molotov le 31 janvier dernier lors d’ne patrouille dans la partie supérieure du golfe de Californie. Le navire de l’association effectuait une patrouille de protection marine à l’intérieur du refuge des vaquitas afin de retirer de l’eau tous les filets maillants et de sauver les vaquitas. Le 31 janvier dernier, 52 petites embarcations de braconniers se sont attaquées au navire de Sea Shepherd. Les jets de poids en plomb et grosses pierres ont brisé des vitres et provoqué un incendie sur le côté du navire. Les membres de l’équipage ont riposté en opérant des variations de vitesse et avec des lances à incendie avant de se mettre en sécurité vers la frégate militaire mexicaine Barrera, stationnée à l’intérieur du refuge des vaquitas. Les forces de police fédérale mexicaine à bord du navire ont tiré des coups de feu en l’air et dans l’eau afin d’éloigner les braconniers. Aucun blessé n’est à déplorer.
 

© Sea Shepherd

 
Une attaque similaire s’était produite le 9 janvier 2019. Le navire de Sea Shepherd est victime d’agressions répétées ces dernières semaines de la part de braconniers dans le refuge des vaquitas du golfe de Californie. La survie des vaquitas est d’autant plus menacée que le travail de conservation des équipes de l’association est rendu difficile. Aujourd’hui, il reste moins de 30 vaquitas… Le directeur des campagnes et responsable de la flotte de Sea Shepherd, Locky Maclean, a indiqué : Sea Shepherd s’engage à 100% pour continuer à récupérer les filets maillants fantômes ou actifs afin de protéger le vaquita marina de l’extinction..

Le film Sea of Shadows, produit par les studios Terra Mater Factual, en association avec Aplan Way, avec Leonardo DiCaprio en tant que producteur exécutif, a été diffusé lors du Festival du film de Sundance 2019. Le documentaire s’intéresse au sort des vaquitas et au travail de Sea Shepherd, des agents infiltrés, scientifiques, activistes et journalistes d’investigation qui œuvrent à sauver les vaquitas de l’extinction.
 

Laisser un commentaire