Proposer un article

Un nouvel arrêté réglemente les delphinariums

Écrit par le 7/05/2017 et modifié le 7/05/2017 - Animaux - 0 commentaire

La Ministre de l’Écologie Ségolène Royal a signé un arrêté réglementant les delphinariums afin de lutter contre la maltraitance animale et de favoriser le bien-être de ces animaux.

 

 
Un nouvel arrêté, qui abroge et remplace l’arrêté du 24 août 1981, vient d’être signé par la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, et réglemente les delphinariums. Il a pour but d’assurer le bien-être des dauphins.

Il y a actuellement 4 delphinariums en France : Marineland à Antibes (06), le Parc Astérix (60), Planète Sauvage (parc zoologique dans le 44), Moorea (Polynésie française).

Le nouvel arrêté a été mis au point avec plusieurs associations de protection de la nature et des animaux : Fondation 30 Millions d’Amis, Fondation Assistance aux Animaux, La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences, Robin des Bois, Réseau Cétacés, SPA, FNE, FNH, LPO, WWF. Ainsi qu’avec le Muséum national d’Histoire naturelle. Il a fallut une année de travail afin de mettre en place ce texte.

Les établissements concernés ont 3 ans pour se mettre en conformité. Le traité s’applique dans un délai de 6 mois.

Les nouvelles règles relatives aux delphinariums sont les suivantes :

1. Augmentation d’au moins 150 % de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux.

2. Interdiction du chlore dans le traitement de l’eau.

3. Interdiction des contacts directs entre le public et les animaux ainsi que les immersions du public dans les bassins hébergeant des cétacés.

4. Interdiction de la reproduction, en captivité, des dauphins si la configuration et la taille des bassins ne le permettent pas. La reproduction des dauphins est sous contrôle étroit et soumise à avis de la Commission nationale consultative pour la faune sauvage captive (instituée à l’article R.413-2 de Code de l’Environnement).

Laisser un commentaire