Proposer un article

Voir du pays – Delphine Coulin

Écrit par le 7/06/2015 et modifié le 4/07/2015 - Livres - 0 commentaire

 
Voir du pays - Delphine Coulin couverture

Aurore et Marine se connaissent depuis l’école maternelle dans leur petite ville de Bretagne. Elles viennent de passer 6 mois en mission en Afghanistan, où elles ont connu les horreurs de la guerre. Elles doivent, avant de rentrer en France, passer 3 jours à Chypre, pour un sas de décompression. Mais la guerre n’est pas si loin, et les horreurs non plus.
 
Voir du pays
Delphine Coulin
Éditeur : Le Livre de Poche
Parution : 25 février 2015
264 pages
6,60€
 

 
Delphine Coulin : écrivain et réalisatrice française, née à Paris en 1972. Elle a d’abord coproduit plusieurs documentaires pour la chaîne de télévision Arte, avant de se consacrer à l’écriture et au cinéma. Elle a écrit plusieurs romans récompensés. On lui doit notamment Samba pour la France (2011) qui a reçu le prix Landerneau et Voir du pays (2013) qui a reçu le prix Claude-Charbol et le prix Révélation du roman français 2013 par la rédaction du magazine Lire. Samba pour la France a été adapté au cinéma sous le titre Samba, par Éric Toledano et Olivier Nakache, avec Omar Sy.

Bibliographie :

  • Les Traces, éd. Grasset (2004)
  • Une seconde de plus, éd. Grasset (2006)
  • Les mille-vies, éd. du Seuil (2008)
  • Samba pour la France, éd. du Seuil (2011)
  • Voir du pays, éd. Grasset (2013)

Filmographie :

  • Souffle (2001)
  • Roue libre (2002)
  • Dix-sept filles (2010)

 
Voir du pays est un roman fascinant dès les 1ères pages. Il faut dire que le sujet n’est pas banal – 2 femmes amies qui reviennent de 6 mois de mission en Afghanistan – et ne peut que provoquer des émotions. Toutes sortes d’émotions.

Dans la 1ère partie du livre on découvre l’enfance des 2 héroïnes à travers des flashbacks. On découvre aussi la guerre, et leurs collègues militaires. On sent tout de suite que la conclusion sera dramatique. Et elle l’est.

On se retrouve ensuite avec les filles dans ce fameux sas de décompression, où tous les souvenirs de la guerre remontent, où chacun fait son possible pour tenir debout, puis se relâche. La tension monte petit à petit, et inexorablement.

On découvre une belle histoire d’amitié, et des personnages qui se cherchent, qui se sont engagés pour se découvrir, mais rentrent tellement différents de ce qu’ils étaient en partant qu’ils doivent tout recommencer. Sans compter toutes les blessures à panser.

De l’amitié, de l’émotion, de la violence, une aventure humaine incroyable, du drame, un roman difficile à fermer quand on l’a commencé, et une de ces histoires qui vous marquent encore longtemps après que le livre est retourné sur son étagère.

Laisser un commentaire