Proposer un article

Beauté : comment utiliser les huiles végétales?

écrit par le 11/04/2013 et modifié le 14/11/2017 - Beauté - 2 commentaires »

Huile d’amande douce, huile d’argan, d’avocat, de bourrache… des noms qui donnent envie et que l’on associe aux cosmétiques, mais comment les utiliser et pourquoi faire ?

 

Une huile végétale c’est quoi ?

Les huiles végétales et la cosmétologie, c’est une longue histoire. On trouve aussi des utilisation dans l’alimentation ou en médecine.

Elles sont très prisées pour l’utilisation des huiles essentielles, qu’elles servent à diluer.

Elles ont bien sûr des propriétés spécifiques à chaque huile végétale, selon le fruits ou graines dont elles sont issues.

Pour qu’elle pénètre bien dans l’épiderme, l’huile doit être préalablement réchauffée. Pour cela, on en verse 4 gouttes dans sa main et on frotte ses paumes. On l’applique ensuite en massage sur le visage, de l’intérieur vers l’extérieur en n’oubliant ni le cou ni le décolleté. Au bout d’1 minute ou 2, l’huile aura totalement pénétré, ne laissant qu’une peau propre et bien nourrie.

8 huiles végétales et leurs caractéristiques

L’huile d’amande douce : elle s’utilise beaucoup comme base pour l’application d’huiles essentielles. Riche en vitamines A, E et protéines.
En usage externe, pour les peaux sèches, irritées, sujettes aux crevasses, démangeaisons, rugosités, inflammations. S’utilise même les fesses de bébé et sur le corps pendant la grosses pour prévenir les vergetures! (Demander conseil à son médecin pour toute utilisation sur bébé et sur femme enceinte.)
Elle peut être remplacée par l’huile de noyaux d’abricots.

L’huile d’argan : rare et donc chère, elle est produite au Maroc, riche en vitamine E, béta-carotènes, elle est anti-oxydante. Elle est très utilisée dans la cuisine marocaine, par exemple pour y tremper les tartines au petit-déjeuner (il existe deux types d’huile d’argan, alimentaire ou pas, selon que les amandons sont ou non torréfiés avant utilisation).
En usage externe, sur peaux matures ou fragilisées pour protéger la peau du vieillissement, protège et répare les peaux abîmées, pour fortifier les ongles fragiles et cassants. Prévient la chute des cheveux, contre l’eczéma et la déshydratation cutanée. Action cicatrisante. Contre les gerçures des mains et de seins. Elle peut être utilisée sur tout type de peaux en massage. Elle démaquille aussi

L’huile d’avocat : riche en vitamine A, vitamine B, acides gras insaturés et lécithine.
En usage externe sur peaux sèches et irritées, et en masque capillaire pour fortifier et stimuler le cuir chevelu et lutter contre la chute des cheveux. Elle stimule le métabolisme cellulaire, prévient les gerçures, action anti-rides. Peut aussi être utilisée avec des huiles essentielles sur peaux sèches et sur le contour des yeux.

L’huile de bourrache : riche en acides gras essentiels poly-insaturés.
En usage externe comme support d’huiles essentielles, elle est aussi régénérante, nourrissante, assouplissante, protectrice et anti-âge, utilisée sur peaux sèches, abimées, irritées, fatiguées. Aussi utilisée contre les ongles cassants, les cheveux secs et les vergetures.

L’huile de carotte : riche en vitamine A, bétacarotène.
En usage externe, elle nourrit et protège et hydrate. Tonifiante. Favorise le bronzage ! Aussi utilisée comme après-soleil pour favoriser la régénérescence de l’épiderme, assouplir la peau et conserver un joli hâle uniforme.

L’huile de noyau d’abricot : riche en vitamine A, acide linoléique, acides polyinsaturés et minéraux.
En usage externe, elle est anti-âge, régénérante, assouplissante, adoucissante pour les peaux sensibles, éclaircit le teint et donne de l’éclat à la peau. Conseillée sur peaux sèches. Elle peut aussi être utilisée comme crème de nuit. Elle prépare aussi la peau au soleil. Elle s’utilise comme base de massage.

L’huile de calendula : l’huile est infusée (macérat) dans des huiles végétales d’amande douce par exemple.
En usage externe, elle est antiseptique, anti-inflammatoire, cicatrisante, soulage les irritations cutanées, érythèmes, brûlures et coups de soleil. Elle est régénérante, apaisante, stimule la circulation du sang. Recommandée sur des peaux sèches et irritées.

Huile (ou beurre) de karité : riche en insaponifiables, vitamines A et F.
En usage externe, soigne la peau, régénérante sur les peaux vieillies, nourrissante sur peaux sèches, anti-inflammatoire, apaise eczémas et irritations, bon avant et après soleil, cicatrisante, désinfectante.

Quelques conseils pour bien choisir ses huiles végétales

Lisez bien les listes d’ingrédient (conseil valable pour un peut tout en fat). L’huile végétale ne doit contenir presque que de l’huile végétale.

Elle est idéalement issue de première pression à froid (comme l’huile d’olive que nous consommons en cuisine!).

En bio, c’est mieux.

Attention au prix, environ 15 € pour 50 ml en moyenne (sauf l’huile d’argan, rare et chère).

Conservation des huiles végétales

Les huiles végétales sont fragiles, elles doivent être conservées dans un endroit frais (au réfrigérateur!), dans des bouteilles opaques.

Notre sélection

1. Huile naturelle avocat, Lovéa, 5.99€ les 100 ml.
2. Huile naturelle bourrache, Lovéa, 5.99€ les 50 ml.

Quelque chose à ajouter ?

  1. Bruno - 24 septembre 2014 à 8 h 59 min

    Merci pour ces informations. Je recommande plus particulièrement l’huile de bourrache pour la peau. Elle est anti-âge, cicatrisante, nourrissante, raffermissante.

  2. vergetures - 2 mai 2013 à 8 h 12 min

    Merci pour ces informations. Il faut dire que toutes les huiles cicatrisantes et anti-inflammatoire luttent efficacement contre les vergetures. Elles les apaisent. Quant à l’huile d’avocat, son action sur le métabolisme cellulaire réactive la production de collagène et d’élastine, les agents qui soutiennent la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *