Proposer un article

Lagom – Anna Brones

Écrit par le 31/10/2017 et modifié le 1/11/2017 - Livres - 0 commentaire

Le Lagom est un art de vivre suédois qui implique la simplicité, la proximité avec la nature, la recherche du juste milieu, la sérénité, l’ordre, et qui s’applique à tous les aspects de notre vie…

 

Résumé

Le Lagom est un art de vivre suédois qui implique la simplicité, la proximité avec la nature, la recherche du juste milieu, la sérénité, l’ordre. Anna Brones, Américaine d’origine suédoise, nous explique en quoi consiste être lagom et comment l’appliquer à sa vie professionnelle, sa maison, sa santé, son rapport à la nature…

Lagom – Vivre mieux avec moins – La méthode suédoise
Anna Brones
Éditions Dunod
Paru le 6 septembre 2017
224 pages
14,90€

Auteure

Anna Brones est une auteure, artiste et productrice de films d’origine suédoise vivant aux États-Unis. Elle est aussi la créatrice du magazine dédié à la gastronomie Comestible.

Notre avis

Le livre est clair et nous donne une bonne idée de ce qu’est le lagom et comment l’appliquer à sa vie.

Lagom signifie en suédois « juste ce qu’il faut ». Sérénité, ordre, respect de la nature, simplicité, voilà qui résume le lagom. Et ce concept s’applique à plein de choses, les relations humaines, le design, l’équilibre personnel. Pour l’auteure, Anna Brones, le lagom est un art de vivre agréable, équilibré, qui correspond à la tendance du slow living (vivre en prenant le temps).

Et le lagom trouve donc ses applications dans tous les aspects de notre vie. Anna Brones nous explique que, par exemple, au travail, il est préférable de travailler mieux plutôt que plus, faire des pauses, travailler avec ses collaborateurs plutôt que de manière individuelle… A la maison, être lagom c’est adopter une décoration épurée, un agencement fonctionnel, inviter la nature à la maison (matériaux, plantes)… Quant à notre santé, on sera lagom si on vit le présent, qu’on se déconnecte, qu’on privilégie les relations humaines réelles aux relations virtuelles, prend soin de soi… Le lagom et l’environnement, c’est pratiquer du sport à l’extérieur plutôt qu’en salle, faire des balades dans la nature…

Je trouve qu’il y a beaucoup de bon sens dans tout cela. Ça doit être l’expression française pour lagom : « bon sens ».

Anna Brones explique que le lagom est un concept très ancien dans la culture suédoise et que pour certains Suédois il s’agit d’un carcan ennuyeux qui empêche de s’exprimer. C’est un peu ce que j’y ai vu aussi, en lisant ce livre. On doit être lagom, c’est-à-dire « juste assez bon » dans tous les aspects de sa vie. Je me vois bien dire à un client, « bon, voilà mon article juste assez bon ». Et le client de trouver d’autres partenaires juste meilleurs en moins de temps qu’il n’en faut pour prononcer le mot « lagom »… Je trouve l’expression « juste assez bon » très péjorative, peut-être à tort, je peux l’entendre… Mais je pense que se surpasser, dépasser ses limites c’est apprendre à se connaître, développer ses dons, ses capacités et s’épanouir. Mais de compétition point trop ne faut.

Et je pense aussi que nos excès, notre imagination, nos individualités sont notre richesse. Adopter la déco lagom suédoise ? Mais si j’aime un autre style de déco ? En l’occurrence, je préfère au stylé épuré nordique le style brocante chic. Affaire de goût. Dois-je inhiber mes goûts ?! Pareil pour la mode, le style épuré discret lagom n’est pas celui que je préfère pour moi. Oui, moi, moi, moi. Je, je je. On parle de l’alimentation lagom ? Le climat suédois doit limiter les cultures… Mais ce n’est pas le cas partout. (Il y a quelques recettes sympa à tester dans le livre, ceci dit.)

Bref, le livre est très sympa, il nous apprend ce qu’est le lagom, et pour notre culture générale, c’est une bonne chose. Mais il ne m’a pas du tout donné envie d’adopter le lagom dans ma vie de touts les jours. Il y a des choses à prendre – celles qui nous parlent – et d’autres, non. Personnellement, moi, j’adore les looks tendance avec un élément décalé ou original, la déco brocante chic, les fraisiers (avec des fraises du Sud-Ouest)… Et aussi les matières naturelles à la maison, la nature, me déconnecter par moments, l’écologie… Et je pense qu’exprimer nos individualités est ce qui enrichit nos sociétés, avec toutes nos différences et nos points communs, notre diversité.

Un livre à lire, pour apprendre, comprendre, et faire ses propres choix !

Laisser un commentaire