Proposer un article

Les 13 pires jouets de Noël trouvés par la Rédaction

Écrit par le 10/12/2014 et modifié le 14/12/2014 - Famille, Thème du mois - 2 commentaires »

Ni instructifs (à notre humble avis), ni jolis, ni amusants, juste étranges (à notre humble avis, toujours), voici les 13 pires jouets de Noël que nous ayons trouvés…

 

Monster High sans tête. Si, si, ça existe. Monster High est une franchise Mattel, de poupées monstrueuses, comme leur nom l’indique, parce que enfants de monstres issus de la littérature, de la mythologie… Donc il FALLAIT une poupée sans tête. Enfin, pas tout à fait, elle porte sa tête entre ses mains. Quand même.

 

Barbie animal rigolo. Le jeu qui consiste à ramasser les crottes des chiens et à nettoyer les litières des chats… Il n’y avait rien d’autre à imaginer avec une Barbie et des animaux de compagnie ?

 

Drone jouet (Mini Drone Jumping Sumo Noir de Parrot, pour être précise). Je m’insurge contre cette injustice : nous, adultes, on ne peut pas jouer avec des drones sans risquer de déclencher une attaque nucléaire en riposte, mais, les enfants, ils peuvent.

 

Une tirelire, en soi, c’est une idée classique mais sympa, pour apprendre aux enfants à gérer un peu d’argent de poche et les responsabiliser. Là où j’ai un doute, c’est sur la compréhension des messages de ces tirelires, très second degré, et si les enfants s’y entendaient en second degré, ça se saurait. “Votre argent fait mon bonheur” et “Mon paradis fiscal !” (des tirelires Bazooka), comme message pour des enfants, il y a mieux.

 

L’Aquarium Sirène Magique (Splash Toys) apprendra à votre petite fille (ou petit garçon, soyons fous), à partir de 4 ans, à enfermer une petite figurine femme-poisson dans un petit bocal et à la regarder à travers une vitre tenter de nager (3 nages différentes). Moi, je trouve ça sadique.

 

Ah le micro ondes avec accessoires (Funny Home). Leçon du jour : la mal-bouffe, c’est bien, le micro-ondes, c’est de la gastronomie.

 

Dans la série apprendre à bien se nourrir… Voici le set hamburger et sauces en tous genres (Ecoiffier). Sérieusement ? A l’heure du bio, des scandales alimentaires, des pléthores de concours culinaires, du DIY, on essaie de faire ingurgiter à nos enfants adorés de la nourriture de fast-food. Et apprendre en famille à cuisiner des vrais aliments, non ?

 

Tortues Ninja Figurine dans container gel gluant (Giochi). Le concept : une tortue (ninja quand même), dans un liquide vert gluant, dans une petite boîte transparente. Et après ?

 

Trash Pack Blister 6 personnages et poubelle avec gel gluant (Giochi). En fait, les garçons apprennent à être sales, et les filles à faire le ménage, c’est ça l’idée ?

 

10° Les hypermarchés s’en prennent à nos enfants : jouez à aller faire vos courses dans un lieu gigantesque, dans lequel vous trouverez des tas d’aliments sans saveur, régulièrement objets de scandales alimentaires, et très éloignés de ce à quoi ressemble la vraie nourriture. Il y a même les fausses boîtes de conserve à passer en caisse ! Et plus tard, et bien vous viendrez nous voir en vrai. On n’arrête pas le progrès (jouets klein et écoiffier).

 

11° EasyPhone EP51 (Easypix). De mieux en mieux. On va donc leur mettre un téléphone portable dans le berceau, à nos enfants. Et un jour, on trouvera bien un moyen d’en faire avaler un à la mère qui pourra directement s’installer dans l’utérus pour les enfants à naître, s’ils s’ennuient, ils pourront jouer à Candy Crush…

 

12° Digibird Flora en cage (Silverlit). Il peut bouger la tête, chanter, mais pas voler. Non, non, non. Un oiseau enfermé dans une cage, qu’on peut observer à travers ses barreaux, juste assez serrés pour qu’il ne passe pas. Il n’y a que moi que ça choque ? C’est donc le 2ème jeu sadique de la liste. Sinon il existe sans cage…

 

13° Carlo Crado (Goliath) avec 1 cervelle, des élastiques, 20 substances gluantes… Je comprends bien l’envie et le besoin de triturer des substances et autres liquides bizarres pour un enfant, c’est drôle. Mais là, c’est juste dégouttant je trouve. Au risque de passer pour une timorée. Le but du jeu : tirer les trucs gluants qui lui sortent du nez, mais pas trop sinon son cerveau explose. C’est idiot, ou c’est moi ?

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 12 décembre 2014 à 8 h 50 min

    Oui, je n’y avais pas pensé, mais les jouets c’est idéologique, en effet. Le problème vient donc de toutes ces idées vieillottes et clichées et sans imagination que l’on y met! Un faux menu de fast food, des boites de conserve à l’effigie de vraies marques… là j’ai cru rêver en voyant ça!
     
    Quand j’étais petite, je me souviens qu’il existait peu d’accessoires pour les Barbies, par exemple, que j’adorais. Et bien tous mes autres jouets ou n’importe quel objet de la maison me servaient de meubles ou accessoires pour mes Barbies, et là je faisais travailler mon imagination! Et j’adorais ça. Il y avait des possibilités presque infinies de jeux…

  2. Genevieve - 11 décembre 2014 à 20 h 02 min

    AH!AH! ouh, les horribles joujoux! l’atroce mauvais goût!.. je suis sûre qu’il y a pleins de mômes qui adorent !.
    Cela rejoint ce que je disais au commentaire des jouets sexistes: on apprend aux enfants à être des consommateurs conditionnés dès l’enfance, point final. Les jouets, en fait, c’est très idéologique. Ils véhiculent pleins d’idées reçues, de principes moraux obsolètes…on veut tout montrer, c’est un délire pseudo-réaliste qui ne stimule aucunement l’imaginaire…. j’espère que tout cela n’empêchera pas les enfants, si on leur laisse le temps, de jouer avec… rien! un caillou, un bout de ficelle, un morceau de papier, une fleur. c’est là que l’imaginaire est le plus sollicité…

Laisser un commentaire