Proposer un article

Une époque exquise – Dawn Powell

Écrit par le 28/10/2016 et modifié le 11/07/2017 - Livres - 0 commentaire

Vicky Evans est une jeune femme qui vit dans la petite ville de Lakeville et qui, après une déception amoureuse, tombe dans la dépression. Ethel, son amie lui conseille d’aller à New York pour retrouver leur copine Amanda, célèbre journaliste, afin de devenir rédactrice dans un grand journal…

 
une-epoque-exquise
 

Résumé

Vicky Evans est une jeune femme qui vit dans la petite ville de Lakeville et qui, après une déception amoureuse, tombe dans la dépression. Ethel, son amie lui conseille d’aller à New York pour retrouver leur copine Amanda, célèbre journaliste, afin de devenir rédactrice dans un grand journal. Mais Vicky va rapidement déchanter lorsqu’elle sera confronté à l’élite et à la réalité des mondanités new-yorkaises. Entre coups bas et trahisons, Vicky va devoir puiser dans ses ressources pour tenir le coup.

Une époque exquise
Dawn Powell
Éditionq 10/18
Paru le 03 décembre 2015
432 pages
8,80€

Auteur

Dawn Powell : née en 1896 à Mount Gilhead, dans l’Ohio aux États-Unis. A l’âge de 18 ans, elle quitte son lieu de naissance pour New York où elle passera toute sa vie. Dawn Powell est l’auteur de 16 romans, dont Tourne, roue magique ou encore Une époque exquise. On lui doit également des pièces de théâtre, de nombreuses nouvelles et un journal. Dans son œuvre, elle dissèque l’élite new-yorkaise, de façon cinglante. Dawn Powell est morte en 1965.

Notre avis

L’intrigue se met en place dès le début, les personnages sont bien présentés et on dévore les 1ers chapitres. Ethel aide son amie Vicky à sortir de sa province pour conquérir le monde du journalisme à New York, elle l’envoie donc chez Amanda, leur célèbre copine écrivain. Puis de nombreux personnages arrivent, ils sont présentés de façon détaillée et ont pratiquement tous quelques chapitres qui leur sont dédiés et là on commence à perdre le fil. Toutes les histoires personnelles de chacun se mélangent, des relations se font et se défont et vers la fin un semblant de couple entre Vicky et l’oncle Rockman se crée d’une manière très inattendue et étrange.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et à suivre l’intrigue du début jusqu’à la fin. Le personnage de Vicky est un peu oublié parfois et c’est dommage car c’est vraiment son histoire et son intégration dans la Grande Pomme que l’on veut connaitre. Amanda, ce personnage charismatique, va en faire voir de toutes les couleurs à son amie et semble représenter la femme influente de l’élite de l’époque.

Ce qui m’a surpris c’est la façon dont sont dépeintes les femmes, tout le livre semble être un condensé de stéréotypes féminins de la haute société : trahisons, coups-bas, tromperies, grossesses hors mariage, avortements… Dawn Powell dissèque d’une manière cinglante tous les défauts possibles et imaginables qu’une femme qui a du pouvoir peut (ou non) avoir et les place dans ses personnages. (A ne pas lire si l’on est féministe ?). Et c’est un peu déroutant lorsque l’on sait que c’est une femme qui l’a écrit.

Le livre se finit un peu brutalement, toutes les intrigues misent en place ne sont pas résolues. Mais on a quand même le droit à un petit happy-end pour Vicky et ça c’est chouette…

Laisser un commentaire